>> Articles qui pourraient vous intéresser

Comment bien vivre son cycle menstruel

Quand j’ai commencé à faire le lien entre mes problèmes de santé et mes habitudes de vie, j’ai découvert qu’il existait des rythmes intérieurs que je n’avais jamais appris à en honorer. L’un d’entre eux, était mon cycle menstruel. Dans le meilleur des cas, mon cycle menstruel était suffisamment intelligent pour comprendre sa place : ne pas m’embêter, me laisser tranquille, le plus discrètement possible. Avec la fameuse pensée : toutes ces complications pour (peut-être) vouloir un jour tomber enceinte. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Je n’avais aucune idée du caractère sacré et régénérant du cycle menstruel. Je ne savais pas non plus que le cycle menstruel n’était pas censé faire mal. C’est en comprenant mon cycle, que j’ai arrêté de souffrir de syndrome prémenstruel (SPM) ou de seins gonflés, mais surtout, que j’ai appris à ne plus redouter ce moment du mois. Et je dirais même : à l’apprécier.

Imaginez ce moment du mois comme une vague. Vous avez deux choix : apprendre à la surfer ou vous obstiner à vous écraser contre elle. On apprend à la surfer ensemble?

Symbolique dES REGLES

« Les rituels sont des formules par lesquelles l’harmonie est restaurée »

Les rituels nous reconnectent à nous-mêmes. Parfois on aime allume une bougie après avoir mangé, faire une petite méditation avant d’aller dormir ou bien danser toute nue sous la pleine lune (à chacun son grain de folie !). Mais il existe un rituel déjà intégré au corps de la femme : ses règles. Une fois par mois, le corps de la femme sort sa plus belle vaisselle, allume ses plus jolies bougies, tamise la lumière et s’exclame : enfin, ma petite pause adorée! Pas sur que votre tête dise la même chose ;) Pourtant, c’est vraiment un moment spécial. Il est temps que ces deux-là fassent la paix.

Qu’est-ce qui le rend spécial? C’est un moment où le corps va allouer une énergie supplémentaire à l’élimination des déchets (youpi !). Et énergétiquement, nous sommes invitées à ralentir. Une de mes professeurs disait toujours: avant  de commencer, il faut s’arrêter. Chaque mois, la femme est invitée par son horloge interne à dire : ok, je vais ralentir un peu de mon rythme « foncer-foncer-foncer » et prendre du recul pendant quelques jours. Avant de pratiquer l’Ayurveda, je n’avais jamais pensé à faire les choses plus doucement pendant mon cycle. Maintenant, je me demande: de quoi est-ce que j’ai besoin ? Est-ce que j’ai pris du temps pour moi-même dernièrement ? Comment est-ce que je peux me faire plaisir ? Cela ne veut pas dire que vous allez devenir une reine entourée d’esclaves pour vous servir (ah, rêver..) mais que vous allez cultiver quelques réflexes pour accompagner cette énergie détoxifiante et nourricière.

Pourquoi le cycle menstruel se déséquilibre ?

Je vais rentrer dans une explication un peu technique, mais si vous vous accrochez, vous verrez le cycle menstruel complètement différemment. On s’accroche ensemble :)

Le cycle menstruel est gouverné par deux énergies.

Apana Vata = une énergie qui descend dans le bassin pour soutenir la reproduction et l’élimination.

Prana Vata =  une énergie qui monte vers la tête et soutient le mental, les pensées, les émotions et la vitalité.

Après beaucoup de stress (manque de sommeil, alimentation transformée qui ne nourrit pas, chocs émotionnels à répétition) l’énergie de Prana Vata qui est censée monter pour soutenir notre mental et nos émotions, s’épuise. Il n’y a pas assez d’énergie pour nous soutenir « là-haut ». Alors le corps va faire un petit emprunt « en bas ». Auprès de Apana Vata, l’énergie qui est censée rester en bas pour aider à la reproduction et à l’élimination. Apana Vata va « monter » nous aider. Sauf que vous le savez, un petit emprunt par-ci par-là, ça peut passer. Mais souvent, c’est tous les jours qu’on emprunte de l’énergie. Nous voilà endettées avec le bas du corps.

Résultat : les fonctions dont il est responsable, en prennent un sacré coup: l’évacuation (menstruelle mais aussi des selles), la fertilité, le mal au bas du dos, la congestion du système lymphatique dans les jambes (jambes lourdes), les problèmes de circulation. Bien sûr, ceci se manifeste différemment chez chacun.

Quand nos règles vont bientôt arriver, l’énergie Apana (qui descend) est épuisée parce qu’on a passé son temps à la solliciter pour monter dans la tête (réfléchir, créer, parler, analyser). Mais le corps a besoin de cette énergie descendante pour avoir une menstruation correcte. Donc le corps emprunte de l’énergie, dans le haut du corps cette fois ci!  Résultat : il n’y a plus autant d’énergie « là haut ». Et pendant les jours précédant les règles, on va sentir le fameux « syndrome pré-menstruel ». 

Comment faire pour réduire ces emprunts d’énergie qui nous minent? C’est ce qu’on va voir ensemble. Parce que ni le syndrome pré-menstruel ni les gênes pendant les règles sont naturelles. Le moment des règles est naturellement un moment de calme et de grande douceur. Visualisez : l’œil d’un cyclone. Un espace de calme et de vide absolu qui soutient un déchaînement de force et de puissance inouï tout autour. Le cycle menstruel est l’œil du cyclone dans la vie d’une femme. Si vous honorez ce moment, tout le reste glissera, comme une planche de surf sur une vague lisse.

Faits drôles du cycle menstruel

En Ayurveda, nous associons le fait que les femmes vivent plus longtemps que les hommes, à leur cycle menstruel. La chance d’avoir une élimination des déchets mensuelle, ça fait du bien au corps tout entier !

Quand vous passez beaucoup de temps avec certaines femmes, les cycles menstruels de chacune ont tendance à vouloir s’accorder avec celui des autres ! La solidarité – jusqu’au bout du cycle.

Dans les anciens textes, on considérait qu’une femme bien réglée, commençait son ovulation à la pleine lune et les saignements à la nouvelle lune. Ou bien, l’inverse, les saignements à la pleine lune. Les deux cycles ont des caractéristiques différentes et sont parfaitement normaux. Est-ce que vous avez déjà remarqué à quelle phase de la lune correspond votre début de cycle ? Ça peut être une façon rigolote de savoir quand votre cycle s’approche : regarder le ciel, chercher la lune.

3 idées pour bien vivre son cycle menstruel

Alors, comment créer une nouvelle relation avec son cycle menstruel? Voici quelques idées. Choisissez en une ou deux et pratiquez les tous les jours pendant votre prochain cycle. Un petit geste régulier – pour de grands effets.

Alimentation

Parce que nous perdons des nutriments à travers le sang qui s’écoule et que nous voulons créer une énergie bienveillante pendant nos règles, essayez ce smoothie régénérateur ayurvédique. Il est rempli de super-aliments.

PicsArt_1429195937021

Vous pouvez en faire un chaque jour (ou presque) de vos règles ou pendant les jours qui les précèdent. Ne rajoutez pas de glaçons, buvez-le a température ambiante.

Pendant vos règles, évitez les excitants en général (alcool, café, chocolat, thé, tabac) et les plats trop épicés. Enfin, si vous avez des crampes ou mal au dos, mangez des légumes cuits plutôt que crus.

Postures de yoga

J’ai rencontré des femmes qui refusaient de changer quoi que ce soit de leur routine pendant leur menstruation. Elles me disaient qu’elles se sentaient considérées comme le « sexe faible » si elles modifiaient quoi que ce soit à leurs habitudes. Je les comprends. Mais est-ce que le fait d’honorer nos cycles est un signe de faiblesse ou de sagesse ? A chacune d’y répondre pour elle-même.

En tout cas, si vous voulez soutenir l’élimination harmonieuse de votre menstruation, voici 4 postures de yoga à faire à la maison qui vous aideront! Idéalement en rentrant du travail, bien couverte s’il fait froid (chaussettes, pull) et au calme. Elles sont.. délicieuses !

Supta Baddha Konasana – Le papillon

IMG_20160324_190509[1]

Surtout : si vous avez mal à la tête, au ventre, si vous avez envie de décompresser.

Matériel : pour rester plus longtemps dans la posture et qu’elle soit agréable, mettez des supports sous vos cuisses afin de relâcher vos jambes. Vous pouvez mettre une bouillotte chaude sur le bas du ventre si vous avez des crampes.

Temps : aussi longtemps que vous le souhaitez.

Setu Bhanda Sarvangasana – Le pont

IMG_20160324_190305[1]

Surtout : si vous manquez d’énergie, si vous êtres triste.

Matériel : mettez une brique de yoga ou un livre sous votre sacrum pour vous soutenir.

Temps : 15 respirations

Viparita Karani – Les jambes contre le mur

IMG_20160324_190631[1]

Surtout : si vous avez mal au bas du dos, les jambes gonflées, si vous êtes fatiguée.

Matériel : placez une couverture sous le dos pour rester au chaud.

Temps : 5 à 15 minutes.

Apanasana – Posture de l’élimination

IMG_20160324_190403[1]

Surtout: si vous êtes ballonnée, si vous êtes mentalement agitée, si vous avez mal au bas du ventre.

A noter: Anapanasana comme dans Apana Vata (l’énergie qui descend!). Cette posture fait donc descendre l’énergie, pour nous équilibrer. J’adore quand les connexions se font!

Massage à l’huile

Si vous avez des crampes, et même si vous n’en avez pas, prenez le réflexe de masser le bas du ventre avec de l’huile de sésame.

Avant ou après la douche? Comme vous préférez. Dans tous les cas, si vous avez des pertes abondantes et si vous avez mal à la tête, évitez de prendre de longues douches chaudes. Dans ce cas là, prenez des douches modérées et massez le front/visage avec de l’huile de coco.

Enfin, avez vous essayé la coupe menstruelle? En voilà une qui rend ce moment du mois beaucoup plus agréable!

Les règles ne sont pas « un moment comme les autres »: c’est une célébration de votre corps de femme et une occasion sacrée pour prendre soin de vous. Les conseils que je vous ai donné plus haut peuvent être utilisés à tout moment du mois, pour équilibrer votre cycle général et nourrir un terrain plus stable – pour que les prochaines règles soient plus douces. Petit à petit, votre expérience de ce moment se transformera, pour le meilleur. Il est temps ! Vous êtes prête à changer votre relation à votre cycle ?

Pin It

33 Réponses à Comment bien vivre son cycle menstruel

  1. Merci pour ces mises en perspectives et ces idées qui font du bien ! Avant-hier en cours de yoga nous avons fait 3 des 4 postures que tu préconises. C’est la pleine lune et je crois que le prof connait bien les femmes. ;)
    Pour moi c’est le SPM qui est un véritable calvaire : pensées pessimistes, hypersensibilité émotionnelle, maux de ventre et de tête… quand les règles arrivent c’est une libération !
    Est-ce que les conseils dont tu parles s’appliquent aussi au SPM ?

    • Oui ma chère Claire!
      Tu peux retrouver dans la partie où j’explique l’énergie Prana et Apana, pourquoi le fait d’avoir emprunté de l’énergie au bas du corps, finit par créer des déséquilibres dans le haut du corps juste avant les règles. Ces conseils s’appliquent complètement au SPM :)
      Des bisous,
      Cécile

  2. Bonjour Cécile, encore une fois, incroyable comme tes mots arrivent pile poil au moment où j’en ai besoin! A la fin de mes dernières règles, je disais justement à mon mari à quel point j’en avais marre de « tout ça », des règles, des douleurs, du mal-être… L’impression que « ça ne sert à rien »! Et là, je te lis, et tout s’éclaire! Merci beaucoup!

    • Oh merci ! Je suis contente que cet article te trouve au bon moment.
      J’espère qu’il va t’aider dans ta « reconquête » du cycle menstruel ;)
      Bisous,
      Cécile

  3. Merci pour tes conseils! Il est effectivement temps de se reconnecter à son cycle menstruel, je suis bien d’accord avec toi. Je vais suivre tes conseils dès le mois prochain…

  4. Genial j attendais un article comme ca sans le savoir ☺moi jaime cette periode du mois.. je pensais etre rare. Merci cecile! Et jaime les positions que tu nous indique elles donnent envie de les faire. Bizoo ysa

  5. BAh ça alors, une fois de plus en plein dans le mille!!!! et comme je vois un digiponcteur qui m’aide à perdre du poids et bien j’en avais marre d’attendre ( car elles empêchent la perte!) et le digiponcteur me disait encore vendredi, vous allez voir cela va être formidable, un nettoyage en profondeur qui va accompagner la detox qu’il me fait faire, merci donc car je pensais au contraire que ces postures n’étaient pas du tout adaptées, vendredi je ne suis pas allée au yoga car justement trop de fatigue, de mal de ventre, et envie de repos, dormir!!! et fait amusant j’ai vérifié et l’arrivée de mes rêgles correspond pile poile à la pleine lune, bon bah y’a du boulot au niveau équilibrage!!!! merciiiii

  6. Merci Cécile, c’est super intéressant, et l’occasion de ne pas voir ce moment comme une corvée : une révolution !
    Mon médecin ayurvédique recommande aussi de ne pas faire de sport ni de massage trop « puissants » pour ne pas disperser les énergies qui se focalisent sur l’élimination.
    Bien à toi, Lisa

  7. Bonsoir Céline, je suis d’accord !! C’est une période privilégiée pour se reconnecter avec soi-même et décélérer… Et oui, moi, je suis calée sur la Pleine Lune et j’aime bien ça… apparemment, tout au long du cycle, il y a des périodes de créativité, retrait, volonté d’aller vers les autres… tout ceci est passionnant… si on prend le temps d’observer…

  8. Superbe article que je relirai avec minutie!!
    J’ai fait la lunaception et cela m’a aidé à régulé mon cycle mais ce mois-ci j’ai du retard… Déjà 4jours, je panique un peu beaucoup… Aurais-tu des astuces? Namaste

  9. Merci merci merci lumineuse Cécile pour ce superbe article !!! Un sujet qui n’est pas souvent abordé, tes conseils sont précieux et me parlent beaucoup !!! C’est toujours un bonheur de te lire.
    Belle nuit je t’embrasse ✨✨

  10. Pour le massage on peut utiliser l’huile de coco si on est plutôt Pitta? Je viens de lire ton article sur le rituel de l’huile :)

  11. Bonjour et merci. J’ai beaucoup lu et cherché pour gérer un spm prononcé. C’est très interessant et sensé. Et vos propositions accessibles et faciles à incorporer.
    Bonne soirée

  12. Quel plaisir de te lire! J’ai moi aussi appris à honorer ce moment qu’avant je voulais oublier! Le fait de me mettre au flux instinctif et au cadran lunaire m’a beaucoup aidé à prendre conscience de mon cycle et de ses phases. En revanche, il me semblait que les cycles commençaient à la Nouvelle lune (moment de régénération) et l’ovulation à la pleine lune (fertilité et célébration).
    D’ailleurs, je croyais que les postures « inversées », du genre jambes en l’air, n’étaient pas recommandées pendant les règles car cela pouvait perturber le flux. Peux-tu m’éclairer à ce sujet? Je me rappelle de séances de Yoga ou justement on faisait le papillon plutôt que les jambes en l’air ou le handstand…

    Merci en tout cas pour ce bel article. Je suis d’avis qu’être femme de nos jours, c’est aussi savoir faire honneur à ses cycles et les prendre avec fierté plutôt que comme une corvée à dissimuler tout en restant aussi actives que la société nous l’impose. Mais ça m’a mis du temps à le comprendre!

    • Emma! Heureuse de te voir ici :)

      Traditionnellement les postures inversées comme la chandelle, la posture sur la tête ou l’équilibre sur les mains sont à éviter pendant le cycle. Physiquement car elles inverseraient le flux (mais ça a été scientifiquement prouvé que quelques minutes n’ont aucun effet) mais surtout énergétiquement parce qu’elles demandent une énergie très yang – active. Alors que pendant le cycle, on veut soutenir une énergie Yin – réceptive. Les deux inversées que je vous propose ici sont Yin car tu es soutenue par le mur ou la brique sous le sacrum. Et les jambes contre le mur est tellement efficace pour soulager le mal de dos ou les crampes que ce serait dommage de s’en passer. En revanche, je ne pratique pas de postures inversées « intenses » pendant le cycle pas tellement pour le côté physique d’inversion du flux mais pour honorer l’énergie calme et réceptive du cycle.

      Quand au cycle menstruel, c’est une question très pertinente! A vrai dire, il y a deux cycles: celui où on a ses règles à la nouvelle lune et celui où on a ses règles à la pleine lune. Ta remarque me fait réaliser que je ne suis pas bien exprimée, je l’ai modifié. Les deux ont des caractéristiques différentes, je ne vais pas rentrer dans le détail ici. Quoi qu’il arrive, l’intention n’est pas de se forcer à le changer mais de prendre conscience de quand il commence pour nous. Ça crée une connexion supplémentaire aux éléments.

      Bises,
      Cécile

  13. Merci pour cet article qui arrive à point. Pour avoir trop forcé lors de mes deux dernières période de règles, je me suis retrouvée avec une fièvre carabinée. Ton article éclaire tout ça. Je vais donc prendre soin de moi et apprendre à écouter mon corps. Tu nous fait tellement de bien avec tes doux articles et j aurai tellement besoin d en apprendre plus sur l ayurveda.

  14. Merci pour ces précieux conseils et pour nous rappeler qu’être douce avec soi-même est le chemin qui nous correspond :-) Me voilà un peu plus au clair avec l’histoire des postures inversées pendant le cycle. Je n’osais pas du tout en faire, même pas les 2 que tu proposes. Je pratique beaucoup Supta Baddha Konasana pendant le cycle. Elle me donne une sensation de calme et m’envoie cette douce impression de ralentir. Une question me vient : d’après l’ayurveda, comment est-il conseillé de manger pendant cette période ? Bises. Céline

  15. Waou, super article que je m’empresse de partager! L’ayurveda rejoint donc ici les enseignements du Dr Jentschura sur l’équilibre acido basique: le cycle menstruel nous permets d’évacuer les toxines via le sang, et c’est une vraie bénédiction; manger le plus alcalin possible permet d’éviter d’avoir un flux trop abondant.
    J’ai écrit un article sur le sujet qui est complémentaire à celui-ci, voici le lien: http://www.wellnessnutritionista.com/sante-nutrition/7-astuces-pour-dire-adieu-au-syndrome-premenstruel/
    Bonne journée :)

  16. Bonjour Cécile !

    Merci pour ces beaux conseils. Je me permets de mentionner un livre qui m’aide beaucoup en ce moment où j’essaie de « réhabiliter » et aimer mon cycle, il s’agit de Lune Rouge de Miranda Gray.

    C’est un livre très intéressant où l’auteur décrit quelles sont les différentes énergies qui habitent la femme tout au long de son cycle. Le but est de montrer qu’il n’y a pas une période meilleure qu’une autre, que certaines énergies qui peuvent nous paraitre « négatives » (notre perte d’énergie, notre tendance à nous refermer sur nous-mêmes avant les règles par exemple) sont des énergies qui font partie de nous et que nous pouvons les mettre à profit pour mieux vivre avec elles et en tirer toutes leurs richesses.

    Elle propose pour ce faire une observation pratique avec un calendrier. Le fait d’observer son cycle et de noter les changements qui s’opèrent en nous m’a beaucoup aidé à me reconnecter à mon corps, que ce soit pour le cycle, mais aussi pour le reste :-)

    A bientôt, et merci encore pour cet article !
    Eugénie

  17. Bonjour,

    Je pense aussi que cette période du cycle devrait être vécue comme un moment pour soi, un moment où l’on serait plus à l’écoute de son corps et de son énergie intérieure, de son intériorité en somme.
    Néanmoins, je vis très mal ces quelques jours de mon cycle depuis quelques années. Je n’ai pas de SPM mais des règles qui sont devenues très abondantes et qui m’épuisent littéralement. La vie quotidienne normale est devenue quasi-impossible… je suis obligée de porter plusieurs protections simultanément (coupe + serviettes) et il m’est arrivé plusieurs fois que tout « déborde » dans les transports au commun, au travail, etc… Je ne sais plus du tout quoi faire pour rendre cette période plus agréable à vivre. J’en suis arrivée à maudire ces moments et à ne plus célébrer ma féminité tellement c’en est difficile.

    Sinon, un conseil de livre très intéressant qui revient notamment sur le cycle féminin :
    http://www.editions-triades.com/livres/medecine-et-psychologie/contraception-et-connaissance-de-art1015.html

    Merci pour cet article malgré tout.

    Sabine

    • J’ai eu le même souci de règles abondantes, Sabine. Une super pharmacienne m’a expliqué que cela peut provenir d’une surabondance d’estrogene dans le corps. Le foie, qui élimine des toxines, a également le rôle d’éliminer le surplus d’hormones dans notre corps. Quand le foie est chargé, il a du mal. La pharmacienne m’a fait une concoction de plantes (artichaut, alchémille et gattilier) à prendre dans de l’eau tous les jours pendant un mois pour détoxifier le foie – et depuis je n’ai plus ce problème.

      Parlez-en à votre pharmacien. J’espère que cela marchera pour vous.

      Pensez aussi à manger une bonne quantité d’aliments riches en fer pour compenser les pertes.

      Bon courage,

      Alison

  18. Bonjour et merci pour ces précieuses informations!! L’explication du déséquilibre énergétique éclaire beaucoup de choses!!…
    Depuis quelques temps je ressens le besoin de me reconnecter à mon Cycle, qui a toujours été, depuis toute petite, une véritable épreuve d’endurance… Ces outils me seront d’une grande aide! (Le smoothie est déjà adopté à l’unanimité!! Mon Homme se réjouit de mon parcours spirituel de reconnexion!!… ;) )
    Une seule question : les idées pratiques données (yoga, massage, smoothie…) sont à appliquer à quel moment? Durant les menstruations ou tout le long du cycle (ce qui signifierait donc tous les jours non?)?
    Merci encore!!

    Sue

  19. Bonjour, j’apprécie toujours autant la qualité de tes articles, ils sont pour moi à chaque fois riches et passionnants. Je voudrais juste avoir un peu plus de détails concernant le smoothie régénérateur, que j’ai testé depuis peu et largement approuvé, c’est un régal et un vrai moment de détente! Je me pose la question de savoir quels nutriments il apporte exactement de par ces constituants variés, pourrais-tu m’éclairer à ce sujet? Merci par avance, Manue

  20. Hello ! Merci pour ce bel article, je vais pouvoir les mettre en pratique d’ici 2 jours Wouhou. As-tu déjà écrit ou pourrais tu écrire sur la contraception féminine ? Aussi aurais tu d’autre recette (sans banane) pour cette période extrêmement difficile pour moi (dépression voir idée suicidaire) ? Merci encore et très belle journée à toi, je t’envoi plein d’amour et de joie. Laure

    • Bonjour Laure,

      Pour toi, si tu as des idées tristes, mange des choses chaudes, cuites et onctueuses! Pour contre-balancer l’énergie froide et sèche de l’énergie Vata.
      Bisous et courage,
      Cécile

  21. Bonjour Cécile!

    Merci pour ton article, il m’a réconforté pendant mon dernier cycle… Mais le prochain arrive dans environ 1 semaine (normalement) et j’en ai la peur au ventre (c’est le cas de le dire…). Le mois dernier était un vrai calvaire et rien de naturel n’a vraiment fonctionné (sauge, sesame, yoga, camomille, etc…). J’ai malheureusement du prendre un médicament, ce que je déteste faire… Ce qui est étrange c’est que mes règles ne sont douloureuses que depuis environs 2-3 ans (j’ai 24 ans). J’ai arrêté la pilule l’an dernier, pensant qu’elle était la cause de tout ça mais rien ne change. Le SPM est terrifiant et les règles sont de plus en plus douloureuses. Aurais-tu un conseil ? Merci d’avance

    Johanna

    • Chère Johanna,

      Compliqué de donner un conseil comme ça via commentaire mais ce serait bien que tu ailles à la racine de tout ça en consultant un thérapeute (que ce soit moi ou quelqu’un d’autre, trouver quelqu’un pour aller à l’origine du déséquilibre) car selon ce que tu ressens en détail, les recommandations seront différentes.

      Je te soutiens :)

      Bises,
      Cécile

  22. Bonsoir Cécile
    Super article … j ai toujours vécu mon cycle bien et comme une bonne affaire !!! Maintenant que dit l’ayurveda quand le cycle commence à se dérégler ??? La pre menopause ??? Que faire ? Comment interagir ?? Où puis je me renseigner .
    Merci encore
    Sylvie

  23. Bonjour,

    Par « cycle », vous voulez dire « règles » ?
    Car le cycle est une période du premier jour des règles jusqu’aux suivantes.

    Celà dit, malgré cette petite confusion (commune !), article très intéressant. Je suivrai ces conseils :)

    • Bonjour Lunaala,

      Par cycle menstruel (dans le titre) j’entendais tout le cycle. Mais tu as raison, j’ai marqué plusieurs fois « cycle » dans l’article alors que je parlais des « règles/menstruation ». C’est corrigé! La façon dont on vit ses règles impacte le cycle en général, donc c’est bien une article sur le cycle complet. Merci pour ta remarque!

      Chaleureusement,
      Cécile

  24. Bonjour Cécile, je me demandais si l’irrépressible envie de manger en semaine prémenstruelle ( et plutôt riche de préférence ;) est un besoin physiologique du corps, ou juste une compensation de cet état particulier (la dépression et l’humeur tendue )?
    Merci pour cet article fondateur ( je découvre votre blog ), et tous les autres, quelle mine !

  25. Un autre livre qui est intéressant dans le même esprit, et très complet (surtout sur l’herboristerie à utiliser) : « Sagesse et pouvoirs du cycle féminin », de Marie-Pénélope Peres et Sarah Maria Leblanc. Si j’avais eu toutes ces infos dès l’adolescence ! :)

  26. merci de tout coeur pour cet article. Il tombe d’autant mieux qu’après avoir lu celui sur la symbolique, je suis en phase « sorcière » et ai longtemps souffert de spm sévère. Cela s’améliore un peu mais mon côté yang a du mal à lâcher et à accepter de ralentir pour prendre soin de moi. Cet article va m’aider à entrer encore d’avantage dans le soin à moi-même et l’écoute. Je constate cependant des crises de colère vis à vis de mes enfants et mon mari car je ne me sens pas respectée quand j’ai besoin de calme et de repos. Il faudrait que je sois disponible et performante comme d’habitude pour eux et ça passe de moins en mois générant de la souffrance. Un article ou des conseils, idées pour gérer ça en famille (d’autant que ma fille a 6 ans et que je ne veux pas ça pour elle) je suis preneuse !! Merci merci en tout cas je vais mettre tout ça en pratique déjà.

Laisser un commentaire