>> Articles qui pourraient vous intéresser

De l’intérêt des légumineuses en agriculture

En agriculture et ce depuis des milliers d’années, la principale limite et obsession pour le rendement des cultures est l’azote.

 Qu’est-ce que l’azote ? L’azote est un élément chimique majoritaire et illimité dans l’atmosphère terrestre (4/5 ème) mais très peu présent dans la terre. Mais il faut savoir que l’azote est une ressource incroyable pour l’agriculture : cet élément est nécessaire pour la fertilité des sols et par conséquence dynamise les rendements des cultures. Sans azote, il n’y a pas de vie. C’est un élément nutritif indispensable au développement des plantes. Une terre gorgée d’azote aura un rendement physique et économique supérieur pour l’agriculteur. Ceci explique pourquoi une des plus principales problématiques en agriculture consiste à assurer le transfert d’azote de l’air dans la terre.

Aujourd’hui, un agriculteur peut recourir à deux techniques très différentes pour apporter de l’azote dans ses cultures :

1.    L’azote produit industriellement par synthèse chimique

Cette découverte a révolutionné les rendements agricoles mais pose plusieurs problèmes. En effet, l’industrie chimique produit des engrais azotés à partir de l’azote de l’air et moyennant un apport important d’énergie (le gaz naturel). Quand on connaît les enjeux énergétiques en place (raréfaction des sources fossiles d’énergie comme le gaz naturel ou le pétrole et changement climatique) on comprend pourquoi la production d’azote pose problème. De plus, nous vivons tous les jours les conséquences néfastes de l’épandage excessif d’azote dans l’agriculture. Le raz de marée d’algues vertes en Bretagne ? Bingo !

En France, l’agriculture est responsable de 66% des nitrates présents dans nos eaux. Un nitrate est le terme qu’on utilise pour nommer la dernière étape de décomposition de l’azote, et oui on en revient toujours à lui. L’épandage de doses massives d’engrais azotés dans nos champs en est la cause. Les nitrates sont très solubles dans l’eau ce qui explique pourquoi ils représentent aujourd’hui la première cause de pollution des grands réservoirs d’eau souterraine de notre planète. Toute cette pollution demande de grands efforts de traitement pour rendre à nouveau l‘eau potable.

La pollution des eaux par les nitrates présente un risque pour la santé humaine (ingérés en trop grande quantité ils sont toxiques) et pour l’équilibre des milieux aquatiques : un exemple parmi d’autres, les fameuses algues vertes en Bretagne.

Heureusement, il existe une deuxième solution pour apporter de l’azote dans la terre. Les choses sont bien faites, elle est parfaitement naturelle : la culture de légumineuses. Vous savez : les lentilles, pois chiches, fèves, pois cassés, le soja ou les haricots. Je vous explique.

2.   Les légumineuses

La famille des légumineuses a une particularité unique et exceptionnelle : la capacité de fixer l’azote de l’air dans la terre. C’est la seule qui en est capable ! Quand on vient de comprendre les effets dévastateurs pour notre eau et notre santé provenant de l’azote fabriqué par l’homme, on se dit que les légumineuses, c’est presque trop beau pour être vrai. Et pourtant,  cette capacité à fixer l’azote de l’air est due à la présence de petites bactéries  dans les racines des légumineuses. Cette bactérie fixe l’azote atmosphérique pour « l’offrir » à la plante, en échange cette dernière lui fournit du carbone qu’elle a retiré de la photosynthèse. Et voilà ! Un exemple concret d’échange mutuellement avantageux.

Pour aller plus loin..

 

Sachez qu’un des principes de base de l’agriculture biologique est la rotation des cultures. L’idée c’est d’alterner différentes cultures dans un même sol, pour le nourrir, le protéger et dans le cas des légumineuses pour le gorger d’azote naturel. Loin de l’idée de la « jachère » au Moyen Age, ces pratiques innovantes et riches de milliers d’essais scientifiques, proposent dans le cadre de l’agriculture biologique, d’obtenir le meilleur des sols et des plantes, sans aucun engrais ou pesticide chimique.


Bref, si vous avez également lu l’article « Comment remplacer la viande de nos assiettes » vous aurez compris l’incroyable intérêt agronomique, environnemental et sanitaire des légumineuses. Si vous voulez soutenir une agriculture naturelle, qui respecte l’eau et les sols et si vous souhaitez prendre soin de notre santé : à vous les légumineuses!

Pin It

Commentaires fermés