>> Articles qui pourraient vous intéresser

Trouve un équilibre entre ce que tu donnes et ce que tu reçois

Pendant les dernières années, une grosse partie de mon chemin personnel, a consisté à me laisser recevoir des attentions et de l’amour du monde. Je viens d’une famille très active où le fait de faire la grasse matinée, ne rien faire pendant une journée, laisser le bordel trainer dans la maison pendant qu’on s’amuse, est un signe de totale FLEMMARDISE. Recevoir est forcément le résultat d’avoir beaucoup donné/travaillé/sué. Sans surprise, je me suis jeté dans le monde du travail avec la même façon de voir les choses. Et sur mon chemin, j’ai rencontré toutes sortes de personnes. Des ultra bosseurs qui montent des projets à la perfection près, mais qui ne fonctionnent pas. Des détendus insouciants qui ne sont pas très sérieux dans leur travail, mais à qui le monde entier sourit. Et  entre les deux, des milliers de possibilités. Pour moi, ça ne faisait pas sens, seuls ceux qui travaillent dur reçoivent des récompenses, non? Jusqu’à ce que cet été, pendant ma retraite de 10 jours de méditation, je prenne conscience : C’EST OK DE RECEVOIR. Je n’ai pas besoin de donner et donner constamment au monde, chaque seconde, je peux laisser les choses venir à moi aussi.

Nous sommes soutenus et aimés et portés par tellement de façons.

img_20161024_200158

Voici 6 principes qui m’aident à recevoir de la vie:

  • Deux jours consécutifs

Un jour j’ai demandé à une professeur de yoga qui enseignait depuis 30 ans – quelle est la clef d’un professeur heureux et toujours passionné par son travail ? Elle m’a répondu : Deux jours de repos consécutifs. J’ai adoré ! Je m’attendais à une réponse philosophique sur les bienfaits de l’amour et du partage, mais merci à elle, elle m’a donné bien plus que ça. Deux ans après, son conseil a enfin pu prendre forme dans ma vie. J’ai réorganisé mon planning pour ne plus travailler les weekends. Et je sens un vrai changement dans mon énergie et mon état d’esprit. Je peux me donner à fond en semaine parce que je sais que je pourrai tout autant me « reposer à fond » en weekend. Deux vrais jours de repos et de déconnexion, ça change TOUT.

  • Quand on parle de bonheur, on parle en fait de satisfaction

Le bonheur c’est un terme vague et féerique, que nous aimons tous mais qui est si difficile à encapsuler. On pourrait dire que le bonheur, c’est une question de satisfaction. De contentement. Etre content avec ce que j’ai. Une partie de nous retire de la satisfaction dans le travail, les relations humaines, la réussite professionnelle ou scolaire, l’intensité de notre vie. Mais elle est une proche cousine d’une autre partie de nous : celle qui est contente de se donner à fond si elle sait qu’elle va aussi se donner du temps pour recharger. Comme le dit un ancien proverbe, pour être satisfait de ta vie : sers-leur un verre en même temps que tu t’en prépares un.

  • Une citation

 « Vous apprendrez plus en une heure de silence qu’en un an de lecture » Matthew Kelly. Après les 10 jours de silence l’été dernier, j’ai senti que j’avais touché une paix qui dépassait l’entendement. Quelque chose que je n’aurais pas pu vivre autrement. Je savais : rien de bon ne vient de suranalyser les choses. De travailler non-stop. Il y a de très belles idées et intuitions qui remontent en nous quand on laisse le monde devenir lent et immobile. Depuis que je suis rentrée de cette retraite, je me laisse plus souvent mijoter dans le silence. Et le dimanche matin JE NE FAIS RIEN! Et souvent, un projet sur lequel j’aurais travaillé pendant des jours avant, est résolu par une idée simple et facile à réaliser qui me vient pendant des moments de silence.

img_20160815_215124

  • Une deuxième citation (c’est comme les carrés de chocolat, il en faut deux !)

Je l’ai lue dans le livre « Miracle Morning » : « Votre niveau de succès dépassera rarement votre niveau d’épanouissement personnel car le succès est une chose que vous attirez selon la personne que vous devenez ». Nous voulons tous avoir une belle vie, mais nous entretenons une vie pas terrible dans l’espoir qu’elle nous amène vers une vie superbe. Par exemple : nous travaillons des heures folles pour avoir du succès et une belle vie, au lieu de profiter de la belle vie qui est déjà là. Comme si une partie de nous disait : la super vie, ce sera pour quand j’aurai la super vie. Depuis la rentrée, j’ai pris deux jours de repos consécutifs et j’ai décidé de commencer ma journée de travail à 10h (si vous êtes libéral et vous avez l’opportunité de faire ça, n’hésitez pas !). Pourquoi ? Parce que j’étais fatiguée de me mettre la pression pour commencer à 8 :30, pour créer une super vie, alors que.. La super vie c’est maintenant! Et elle commence par un téléphone éteint, faire des choses que j’aime, un gros petit déjeuner en pyjama et du temps pour me connecter aux bonnes choses qu’il y a dans ma vie. Ensuite je peux sortir et épouser tout ce que la vie me réserve ce jour là.

  • Réaliser si on a dépassé un cap

Pendant les premières années d’un projet, on part de zéro. On travaille plus d’heures que la moyenne, on commence à peine à se faire un réseau, à se faire confiance, à connaitre les rouages de notre métier. Mais au bout de 2,3,4 ans, quelque chose s’installe. Un réseau, une confiance des autres et une confiance en soi. Et je pense que souvent, on ne se rend pas compte qu’on a dépassé le cap de l’inquiétude. Bien sûr, tout peut changer à n’importe quel moment, et il faut rester passionné et ouvert à de nouveaux projets. Mais si on ne se rend pas compte que « j’ai travaillé dur pour créer quelque chose de bon, et le bon est arrivé, il est temps de l’apprécier » on peut rester excité et agité toute sa vie.

Ne passe pas à côté des petits bonheurs ordinaires en courant après une vie extraordinaire.  Les petites choses de la vie sont souvent les plus importantes.

  • La résistance

Comment se sent ton ventre là tout de suite ? Et tes mains ? Et.. ta mâchoire ? Est-ce que les dents de ta mâchoire inférieure sont serrés contre celles de ta mâchoire supérieure ? Vas-y, relâche ça. Éloigne tes dents du haut de tes dents du bas. Ah, tu sens ça ? Maintenant, relâche ta langue jusqu’à ce qu’elle vienne remplir ta mâchoire inférieure. C’est ça. Tu le sens ? Comme ta bouche était tendue ? Je l’ai senti aussi en l’écrivant. Ma mâchoire était toute tendue. C’est ce qu’on appelle : stocker de la résistance. Et garder le corps tendu nous demande beaucoup d’énergie. Plus que les journées complètes et chargées qu’on peut enchaîner. C’est comme avoir une fuite à la maison alors qu’on cherche à réduire sa facture d’eau. Alors régulièrement, je me mets à la recherche de ces points de résistance. Je les appelle des « poches secrètes ». Des endroits dans le corps où on met notre stress, nos pensées, nos peurs. Quelles sont tes poches secrètes? Ma poche secrète maximale est : le ventre. La deuxième, ma bouche. Pour vider toutes les poches secrètes et laisser ton énergie circuler librement, tu peux faire ce scan corporel tous les soirs ou au moins pendant le weekend! Il ne dure que 10 petites minutes et il fait beaucoup de bien.

C’EST OK DE RECEVOIR.

L’Univers veut te soutenir. S’il-te-plait, laisse le.

——

A TOI!

Est-ce qu’une partie de toi a résonné avec un de ces principes? Ou est-ce que dans ton propre chemin, tu as appris quelque chose sur le fait de donner et recevoir qui t’a marqué jusqu’ici? Merci de les partager avec nous ! C’est comme ça qu’on apprend :)

Pin It

24 Réponses à Trouve un équilibre entre ce que tu donnes et ce que tu reçois

  1. Merci ! C’est OK de recevoir :) ce que je retiens c’est: sers-leur un verre en même temps que tu t’en prépares un. ça peut s’appliquer à tellement de choses dans ma vie.

    Merci
    Natacha

  2. Étant indépendante, je te rejoins sur le bonheur d’avoir la liberté de s’écouter. Travailler dans un état de fatigue est contre-productif. On s’épuise sans rien produire de bon. Et le temps est perdu. Alors que choisir des moments de qualité, quand on le peut, permet d’être satisfait de son travail et de lâcher prise plus facilement en repos. C’est un cercle vertueux. Et la clé qui est rare, qui est une véritable chance que peu de gens ont, c’est d’aimer son travail. Il faut réaliser aussi à quel point c’est doux.
    Merci pour tes lignes, Cécile.

  3. Oh merci Cecile pour ce superbe article ! Comment te dire que tout a résonné en moi, mais ce qui m’a fait éclaté de rire (parce que c’est tellement moi!!) c’est : la super vie, c’est pour quand j’aurai la super vie . Je fais ça tout le temps! « Je pourrai avoir la sérénité et me poser lorsque toutes les taches menageres de la maison seront faites / je prendrai du temps pour moi lorsque tout mon travail sera terminé / que je me serai occupée de tout le monde à la maison / je ferai enfin ce voyage dont je rêve lorsque j’aurai fait tel ou tel travaux etc.. « . Résultat j’ai les dents du bas qui grincent contre mes dents du haut! alors merci pour tous ces rappels, je vais de ce pas me poser !

  4. Merci, merci mais MERCI pour cet article qui a tellement resonné en moi que je l’ai même senti physiquement.

  5. merci pour ces piqures de rappel si simples mais si difficiles a pratiquer regulierement… la citation qui m inspire  » c est une heure de silence…. » d ailleurs je garde que le debut de citation que je vais pratiquer … merci encore pour ton partage ….bisous stef

  6. Merci bcp Cécile ! J’ai bcp donné aux autres dans ma vie, envie d’aider, de faire plaisir, de voir les gens sourire, être heureux. …. J’ai appris récemment que cette bienveillance là n’était pas désintéressée, j’avais besoin de me sentir aimée….
    Aujourd’hui j’aime toujours faire plaisir, préparer des surprises, un bon petit plat….. mais j’ai appris aussi que je pouvais être aimée pour ce que j’étais, pas seulement pour ce que je pouvais apporter aux autres ! Je me sens plus légère, je suis toujours souriante, mais je me sens plus libre de dire non, de m’abstenir aussi !
    J’ai aussi appris que c’est moi qui avait besoin d’eux, de leur reconnaissance et de leur amour. …
    Merci de m’apprendre à être bienveillante avec moi Cécile ! Énormes bisous.

  7. Merci pour cet article qui me parle énormément.
    Je suis aussi dans la dynamique « pour que ça marche, il faut que je m’investisse à fond, que je travaille sans relâche »…mais je commence à comprendre que les choses peuvent évoluer différemment. Très bonne idée que ces moments de silence, je devrais m’en autoriser plus souvent, moi qui comble le moindre petit moment de temps libre ^^
    Mes « poches secrètes » : ma bouche et mes trapèzes, j’ai énormément de mal à relâcher ces tensions…mais identifier un problème c’est déjà commencer à le résoudre, non ? ;)

  8. Bonjour Cécile !

    Le fait d’accepter que cela peux être facile, c’est presque compliqué ! ^^
    J’apprend chaque jour dans mon métier (je suis libérale moi aussi) que m’offrir de la considération, du repos, oser faire le choix que me dicte mon cœur alors que ma raison en doute, et faire profondément confiance à la vie et à sa merveilleuse abondance m’apporte bien plus d’opportunité, de plaisir de vivre et de réussite que lorsque je force de tout mon corps ou que je me débat dans toujours plus d’heure de travail et de doute pour soit-disant accumuler plus, être plus sûre et au cas où….

    C’est une attitude en marge dans cette société du « on à rien sans rien » ou du « l’avenir appartient à celui qui fait ci et ça (et avec le sourire s’il vous plait ! ;) ) » ou encore des quelques « faut pas s’plaindre » et « j’ai pas le choix ». Mais je sais que tout chemin assumé avec amour peux inspirer autrui, je ressent déjà une aptitude plus relax et attentionné envers les moments simples et de rien de la part de mon mari ! =)

    Merci pour tes articles, j’adore te suivre !

    Mathilde

  9. Super article, Cécile. Merci. Il éclaire cette journée assez mollassonne et un peu déprimée !
    Merci encore.

  10. Je me sens un peu comme toi avant, et ce que tes parents t’avaient transmis. Je donne beaucoup, surement inconsciemment parce que j’ai envie de recevoir. Je crois que recevoir de la part d’autrui me fait peur. De moins en moins certes, mais peur d’être déçue, peur de pas savoir remercier, peur de pas ressentir et de me fermer. J’en prends conscience aujourd’hui en te lisant. Recevoir un compliment, c’est encore difficile pour moi, car je ne suis pas sûre de l’accepter entièrement. Me donner à moi-même, ça je l’expérimente par contre de plus en plus! Et quel bienfait… S’autoriser une grasse matinée, une tasse de chocolat chaud alors qu’on a du boulot, se masser <3

    "Recevoir c'est OK" sera mon mantra du jour !

  11. Marie-Denise Brodeur

    Ce qui me rejoint vraiment, c’est d’abord « Quand on parle de bonheur »…sers-leur un verre en même temps que tu t’en sers un…dans certains projets, j’étais tellement « prise » que j’en oubliais de manger et me réveillais la nuit pour prendre des notes ou écrire des textes…tout pour le projet ou la cause…mais un espèce de raz-l’bol et burn out m’ont ramené à l’ordre d’apprendre à « m’équilibrer » en temps de créativité. Et en second… »vous apprendrez plus en une heure de silence qu’en un an de lecture »…parce que souvent ce qu’on lit, même si ça nous motive, on ne l’intègre pas nécessairement à long terme…et ce sont les « choses » des autres, alors que dans le silence c’est « soi » qui nous parle, qui nous fait ressentir profondément donc…ce sont mes « choses » à moi…et ça vient tout naturellement!

  12. Marie-Denise Brodeur

    …et j’adopte quand même le mantra de Ariane Enaira « Recevoir c’est OK » ….parce qu’il me fait sourire en-dedans et en-dehors! :) :)

  13. Merci encore pour ce merveilleux partage! Plus d’un an que je te lis et que je me laisse imprégner de tes incroyables partages, de ta générosité et de ta sincérité: MERCI.
    J’aime particulièrement la façon dont tu t’es « approprié » les Yamas et Niyamas. Une écriture juste, harmonieuse et qui fait tellement de bien, c’est super que tu te soit lancer dans l’écriture d’un livre, hâte de pouvoir te lire à défaut de ne pouvoir te rencontrer pour l’instant.

    …il n’y a plus qu’à aimer chacun de nos recoins pour que ces « poches secrètes » n’ai plus lieu d’être!

  14. Bonjour, plein de choses intéressantes dans ton article Cécile. Je te suis depuis peu et apprécie tes contenus et ta simplicité de ton. Les commentaires de tes lecteur·trices sont chouettes aussi !
    Je re-réalise combien je donne pour me faire aimer et ne sais pas « glander » devant un autre qui travaille (peur qu’on m’en veuille !) ; c’est du « savoir recevoir » et savoir s’assumer !
    Comme toi j’ai découvert Vipassana cette année ; expérience très marquante mais qu’il me faudrait renouveler pour peut-être mieux ressentir et apprécier le calme et l’immobile, en moi, que la première fois ! ma petite radio mentale m’emmène tellement à voir du négatif plutôt que ce qui est bien ! j’entreprends de détricoter ça, notamment avec la visualisation positive, que je pratique plus ou moins régulièrement :-) mais patience, patience…
    Ce qui a fait écho : « la super vie, c’est pour quand j’aurai la super vie » ; je dois apprendre à « jouir » réellement quand je prends un peu de temps (et ne pas culpabiliser), dès maintenant !
    Mes « poches secrètes » : le ventre (boule), les vertèbres cervicales (ouille), les dents, la nuit…
    J’ai fait du chemin déjà… je le poursuis, chaque jour un petit peu… et essaie de cultiver le sourire à la vie…
    Merci pour tes partages !

  15. Régulièrement, je pense à toi et je cherche les.poches de résistance. Je me.laisse envahir de douceur et ça repart. Merci pour tes attentions permanentes. Tu vois je n’ hésite pas à recevoir

  16. Pingback: Trouve un équilibre entre ce que tu donn...

  17. Quel bel article! J’ai grandi en croyant qu’il fallait etre parfaite pour tout le monde… et puis je n’ai pas pu tenir cette perfection, au risque de devenir skizophrène, et j’ai appris à me laisser etre moi. Ce qe je crois réussir plutot bien d’ailleurs: on est un peu brodéliques, tout n’est pas forcément fait, mais on s’accorde toujours un moment de pause si besoin. Ca m’aide beaucoup d’etre dans un couple équilibré ou chacun prend soin des moments de détente de l’autre.

  18. Pingback: Donner (et reçevoir) |

  19. Je suis en pleine réflexion sur le fait de donner depuis quelques mois alors ton article tombe à pic ! J’ai justement partagé à ce sujet sur mon blog alors je me suis permise de parler de ton billet car les deux me semblent complémentaires ;)
    Merci !

  20. J’aimerais pouvoir enregistrer ces précieux conseils au fond de moi. Ca fait 4 ans que j’essaie de libérer mon ventre. Mais je ne trouve pas les clés. J’ai commencé le yoga en septembre, pour lâcher prise et me reconnecter avec mon corps physique, et j’en ressens déjà de jolis bénéfices. Et c’est grâce à la respiration pratiquée lors de la relaxation finale que j’ai remarqué tout le bazar qu’il y avait dans mon ventre. Lorsque je le gonfle, je ressens un grand mal être à me faire monter les larmes aux yeux. Je ne sais pas comment faire « éclater » tout cela… je ne sais même pas ce qu’il y a dans « tout cela ». Alors pour le moment, j’apprend à respirer. Merci Cécile pour toute cette bienveillance continuelle, j’apprécie énormément !

  21. Merci pour ce très beau texte Cécile. Je travaille trop. Il est temps que je relâche. Et ça fait du bien de te lire.

  22. Trop fan de tes articles :) Je viens par ici le soir, et me régale avant de dormi. Le matin, je repense à ce que j’ai lu ici la veille et cela me donne du peps pour la journée ! Hier soir j’ai lu ce que tu disais à propos du fait de commencer la journée sans écran (pas avant 10 h le matin) et j’ai appliqué ça ce matin du coup ! C’était à la fois super agréable et super difficile ! lol.

    Merci, tous tes articles m’apportent beaucoup :)
    Ce que je retiens de celui là : Ne pas courir après une vie extraordinaire, mais profiter de chaque instant :) Et vider nos poches hihi. J’ai fais l’exercice de la machoire en lisant ton texte. Ça m’a fait bailler ^^.

  23. Superbe article comme toujours ! Tes articles sont une telle bouffée d’oxygène !
    D’ailleurs, je vais mettre les principes de celui-ci en action….tout de suite.
    Merci pour tes partages Cécile !!!

Laisser un commentaire