>> Articles qui pourraient vous intéresser

Comment développer des habitudes alimentaires saines pour vos enfants

En tant que parents, nous souhaitons donner le meilleur à nos enfants et la meilleure des alimentations en fait partie.  Bien sur, ce n’est pas forcément facile mais c’est très motivant car en tant que parents vous avez bien plus d’influence sur les préférences alimentaires de vos enfants que vous ne l’imaginez.

Nous développons nos préférences et nos habitudes alimentaires pendant l’enfance. Ces préférences déterminent ensuite des grandes tendances alimentaires pour le reste de nos vies. Voici comment vous pouvez aider vos enfants à développer des habitudes alimentaires saines et équilibrées, dont ils récolteront les bénéfices toute leur vie :)

Enceinte, votre enfant est déjà à l’écoute de ce que vous mangez

Des études démontrent que les enfants développent leurs sens, le goût, l’odorat, dès le 7ème mois de grossesse. Ainsi, ce que vous mangez pendant votre grossesse aura d’autant plus de chances d’être accepté par votre enfant une fois qu’il sera né. Ces goûts seront familiers à son univers. En tant que mère, la grossesse est souvent l’occasion d’acquérir de bonnes habitudes alimentaires car vous souhaitez contribuer de la façon la plus positive au bon développement du fœtus. Mais ce n’est pas la seule raison ! Les aliments que vous consommerez étant enceinte seront gustativement plus facilement acceptés par votre bébé pendant sa vie. C’est le moment idéal de miser sur les légumes et les aliments sains !

L’allaitement

L’allaitement est clairement conseillé pour toute maman qui a le choix. C’est le moyen idéal pour apporter à au nourrisson tous les nutriments dont il a besoin alors ne vous en privez pas. Bien sur, l’allaitement peut être douloureux pour certaines mères et donc source de culpabilité à l’idée de ne pas pouvoir allaiter. Faites de votre mieux, pour vous et pour votre bébé. En plus de renforcer son système immunitaire, l’allaitement a le grand avantage de continuer à sensibiliser le bébé à des goûts. Le goût du lait maternel varie en fonction de ce que la maman mange, c’est donc une excellente façon de continuer à développer les préférences alimentaires du bébé. Prioriser une alimentation végétale, fraiche et diversifiée est la meilleure façon de lui faire aimer ce type d’alimentation !

L’allaitement est recommandé pendant 6 mois à 2 ans. L’idéal consisterait à atteindre au moins une année d’allaitement puis ensuite à vous de voir. A chaque maman ses disponibilités et surtout : zéro culpabilisation!

La diversification alimentaire

La diversification commence à partir de 4 à 6 mois. C’est un moment clef pour votre bébé : on passe du liquide au solide. Plusieurs conseils peuvent vous aider :

–          Evitez de lui donner des céréales raffinées (blanches) comme le riz blanc.  Cela développera son goût pour les produits raffinés qui sont des produits très pauvres d’un point de vue nutritionnel.

–          Priorisez les purées de légumes (à partir de 6 mois) que vous confectionnerez idéalement vous-mêmes. Ce n’est pas compliqué et cela vous permet de savoir exactement qu’est ce que votre bébé mange. Préférez des légumes bio, qui ne contiennent aucun produit chimique et variez selon les saisons ! Des purées de carottes, de petits pois, d’artichauts, au potimarron, à la courgette, de pommes, de bananes. Choisissez des goûts tous doux pour son jeune palais.

–          Les enfants ont un goût inné pour le sucré alors n’hésitez pas à donner la préférence aux goûts salés ou amers des légumes pour qu’il apprenne à les apprécier. Si vous ne lui donnez que des purées de fruits, il sera ravi mais il refusera de se pencher sur les légumes. Le sucré : c’est acquis, alors travaillons sur le reste.

Et n’oubliez pas que les enfants ont la grande qualité d’être curieux et ouverts. Faites leur confiance ;)

A boire

Oubliez les jus, les sodas ou toute boisson sucrée. Un enfant ne devrait boire que de l’eau, aussi longtemps que possible ! La pression est forte mais c’est pour leur plus grand bien. S’ils insistent pour du sucré, les compotes et les purées de fruit sont idéales.

Insistez !

La meilleure façon de développer les goûts de vos enfants pour les aliments sains passe par une exposition répétée et diversifiée. Cette exposition sera d’autant plus positive si vous respectez quelques conseils :

–          L’exposition répétée est un puissant vecteur de plaisir : c’est normal de ne pas apprécier certains aliments au départ. Ne baissez pas les bras ! D’après certaines études il faudrait 5 rejets de l’enfant avant qu’il ne commence à développer le goût pour un aliment. Ce goût augmentera au fur et à mesure, ne vous inquiétez pas.

–          Le contexte émotionnel qui entoure la consommation importe également : une étude menée auprès d’enfants de 3 à 5 ans montre que l’exposition répétée est d’autant plus réussie quand le contexte social est chaleureux et positif. Tout est dans le mental ! Si votre enfant croit que c’est une obligation il se bornera, s’il pense que c’est une partie de plaisir, il adhérera !

–          Enfin : vous êtes l’exemple. Votre enfant fonctionne par mimétisme et il voudra manger ce que vous mangez. On peut calquer le fonctionnement du bébé à celui du raton, qui ne mangera un aliment inconnu que si le rat adulte le consomme.

Mangez et montrez lui que vous dégustez pour l’inciter à faire de même. Vous voulez une alimentation saine pour vos petits mais pour vous aussi.

 Enfin, dans les moments difficiles n’oubliez pas que votre enfant vous en remerciera grandement plus tard ! Une alimentation saine est la clef pour un corps et un esprit sain qui donneront des bases solides à vos enfants, pour réaliser leurs rêves et leur potentiel dans la vie.

Pin It

20 Réponses à Comment développer des habitudes alimentaires saines pour vos enfants

  1. Pingback: Comment développer des habitudes alimentaires saines pour vos enfants | Le Palais Savant | Corps & esprit | Scoop.it

  2. Bonjour
    Ma fille a 8 mois et j arrête doucement l allaitement j ai fais le choix de ne pas lui donner de lait de vache par quel lait en poudre végétal puis je le remplacer? Le lait de soja
    Est il dangereux?
    J ai besoin de vos conseils!
    Merci de me répondre au plus vite!
    Meilleures salutations
    Roxane

  3. Bonjour,

    J’ai allaité ma petite fille 2mois et demi puis petit à petit je suis passée au lait en poudre Physiolac (riche en fibre), Elle a 5mois et nous avons commencé la diversification depuis 15 jours. Bientôt 6 mois elle doit passer au lait relais 2. Si je souhaite changer son lait par un lait végétal, lequel dois-je privilégier (j’ai bien noté que le lait de soja était déconseillé avant 3ans) et surtout puis-je déjà commencer un changement de lait?? Progressivement? 100ml un jour puis 150 le lendemain ect?? Dois-je toujours lui donner le même? J’ai lu votre article « Pourquoi et comment remplacer le lait de vache? » ainsi que les commentaires et vos réponses mais beaucoup d’exemples de maman ont des enfants qui ont déjà 8mois.
    Merci, cordialement,
    Fanny

    • Bonjour Fanny,

      Merci d’avoir pris le temps de lire les autres réponses et commentaires.
      Etant donné que votre petite fille a désormais 6 mois (ou presque) la diversification est possible et les laits végétaux viennent après. Les laits de riz ou d’amande sont possibles. Mais l’importance réside bien plus dans la diversification, ce qu’elle va manger et comment elle va être nourrie en matière de protéines, de minéraux, de fibres, etc. Le lait végétal est surtout là pour: ne pas boire du lait de vache et garder tout de même cette référence/habitude « lactée » mais accompagnée de minéraux, de vitamines, et sans impact acidifiant pour le corps.

      Cécile

  4. Bonjour,
    Ma petite fille a 6 mois aujourd’hui, et nous avons commencé la diversification avec une purée de carotte. Il y a un mois je lui faisais aussi découvrir les compotes (faites maison). Pour le moment elle n’aime que la poire en fruit. Et pour ce qui est de la carotte elle n’en a pas voulu. Je pense essayer un autre légume demain, le brocoli par exemple. On me conseillait alors (vu aussi dans un livre de cuisine pour bébé) de lui mettre un peu de fromage dans la purée (exemple kiwi) pour adoucir le goût. Seulement, il y a 3 mois, mon compagnon et moi avons élimé le lait de vache de notre alimentation pour cause de régime. Lundi, puis aujourd’hui je suis tombée sur des articles informant du danger de la consommation du lait de vache ainsi que ses dérivés. Vous comprenez déjà où je veux en venir. Je pense que même après ce régime nous (je) réintégrerons ni les yaourts, ni les fromage et le lait de vache. Après tout ce n’est pas du tout difficile de vivre sans. Pour mon mari c’est un peu plus compliqué mentalement. J’essaie de lui faire prendre conscience mais j’ai plutôt l’impression de le forcer. Pour ce qui est de la viande je ne mange que le poulet (uniquement) depuis l’âge de 10 ans je n’avale plus aucune autre viande. Alors voilà, pour en revenir à ma petite fille je voudrais savoir qu’est ce que je peux ajouter à la purée pour qu’elle soit plus douce au goût? Le lait de riz, d’amande? Comme indiqué dans le commentaire plus haut? Ces laits peuvent-ils être pris par un bébé de 6 mois, c’est le même produit pour adulte et enfant? Je n’avais jamais entendu parlé de ces laits et j’ai regardé un peu sur Internet. En France je pense que ça serait plus simple pour moi. Mais je suis installée en Allemagne du coup vous comprendrez que je veux être sûre de mes informations en me rendant au magasin. C’est tellement difficile de retrouver les produits de nos rayons Français. Et en terme de choix…ben…on n’en a pas trop. :-) Si bébé arrive à finir complètement un plat de purée puis-je lui donner en biberon le matin et le soir, le lait de riz ou d’amande?
    Enfin, je voudrais vous dire merci pour ce blog, le temps que vous prenez pour nous informer et répondre à nos questions. Tout cela est très enrichissant. Cela fait beaucoup d’informations d’un coup mais j’espère réussir à établir une routine saine, pour nous mais aussi pour la petite. Et après tout si je suis si motivée c’est aussi grâce/et pour elle.

    Merci à bientôt

    • Bonjour,

      Vous pouvez rajouter un peu de lait de lait d’amande en effet, ou du miel, mais ce qui est certain est que le goût des légumes n’est pas « inné » pour un bébé de 6 mois et qu’il va falloir passer par des tests ratés et des boudages, jusqu’à ce que le palais s’habitue et apprécie ces nouveaux goûts.

      Si bébé finit ses purées, ok pour lui donner des laits végétaux en complément! Regardez comment elle les digère, comment elle y réagit et adaptez en conséquence!

      Bonne chance pour votre super démarche, en Allemagne :) Tout ce que vous faites est déjà un très beau cadeau pour votre enfant, qui va grandir avec d’incroyables possibilités alimentaires et donc des opportunités pour prévenir et guérir la maladie naturellement.

      Bien à vous,
      Cécile

  5. Bonjour,
    mon fils de 16 mois a une gastro et est accro à son biberon de lait ! depuis peu je commence à m’orienter vers une alimentation plus saine pour ma famille mais je suis assez embêtée par mon fils qui ne peut pas se passer de son bib’ …. et surtout aujourd’hui avec sa gastro !!! … j’ai essayé l’eau de cuisson de riz mais il n’en veut pas que puis-je faire et pour sa gastro et ensuite pour son biberon ??
    Tout en sachant qu’il adore ses purée de légumes bio …
    merci pour vos conseilles
    cdlt

  6. bonjour, nous allons tenter de suprimer le lait maternisé de notre fils, agé de 10 mois, je l’ai allaité pendant 6 mois exclusivement et puis mixé avec du lait maternisé jusqu’à 8 mois. il mange des purées de légumes avec viandes et poissons depuis 3 mois et j’aimerais arrêter le lait. Maintenant qu’il commence a boire plus volontier de l’eau, nous sommes prêts pour démarer l’expérience. Je vous tiens au courrant dans quelques semaines.

    A bientôt, murielle

    • Super Murielle!

      Je vous conseille également de ne pas trop lui donner de protéines animales (viandes, poissons) et favoriser les végétales qui sont plus digestes et assimilables accompagnées de nutriments essentiels.

      Bisous à la famille!
      Cécile

  7. Pingback: Les Français : des évolutions et des prises de conscience – ou comment la crise a créé du positif en France | Le Palais Savant

  8. Pingback: Les Français en 2014 : évolutions et prises de conscience – ou comment la crise a créé du positif « Citoyens en transition

  9. Bonjour, j’ai alllaité mon fils 4ans, je tirais mon lait pour quand je n’étais pas là, et il boit du lait d’amande, de riz ou d’avoine maintenant, il est en pleine forme, et n’est que très rarement malade, il sait que le lait de vache n’est pas bon, mais allez le faire comprendre cela autout de vous, c’est une autre histoire…

    • Bonjour Aurore,

      Quelle belle histoire :) Merci de l’avoir partagée. Bravo et continuez à inspirer les mamans, les familles, autour de vous!

      Bises,
      Cécile

  10. Bonjour,
    Merci pour toutes ces informations si précieuses que j’ai lues avec attention !
    Toutefois je me permets de vous redemander une dernière confirmation de mes doutes avant de passer à l’action et de me rassurer totalement sur le choix que je m’apprête à prendre.
    Mon petit de 6 mois va aller chez une nounou dans un mois tout pile. Il est allaité exclusivement et je vais démarrer d’ici quelques jours les purées de légumes et compotes. Sachant que le lait maternel est encore indispensable pour lui et que continuer à lui en donner un maximum est ma priorité, je vais tirer mon lait pour le donner à la nourrice accompagné de sa purée de midi et de sa compote du goûter. Le problème est le suivant : je tente depuis plusieurs mois de tirer mon lait pour appréhender le moment où bébé ne sera plus avec moi dans la journée, mais à mon plus grand désarroi je ne tire que de toutes petites quantités de lait au tire-lait (alors que mes seins sont pleins et que bébé est bien rassasié en tétant directement au sein). J’ai donc malheureusement peur de ne pas arriver à fournir une quantité suffisante de lait à la nourrice pour qu’elle en fasse deux ou trois biberons par jour, et d’être littéralement épuisée à tenter plusieurs fois par jour de tirer d’infimes quantités de lait. Je le ferai évidemment têter le matin, le soir et la nuit si besoin mais j’ai vraiment besoin de trouver une alternative au lait maternel pour les heures où il sera chez la nourrice, et je ne veux absolument pas lui donner de lait en poudre ni de yaourt de lait de vache. Pouvez-vous me confirmer qu’en lui donnant des biberons de lait de riz ou d’amande durant la journée chez la nourrice, tout se passera au mieux, au niveau de ses apports nutritionnels ? Je veux en être convaincue pour ne pas me laisser convaincre du contraire par qui que ce soit et commencer sereinement la diversification et la garde de mon fils.
    MERCI DE TOUT COEUR, merci merci pour votre retour qui me rassurera dans cette nouvelle étape quelque peu angoissante pour moi.

  11. Bonjour Cécile,

    Je viens de tomber sur ce site par hasard et je m’en mords le doigt pour avoir mis si longtemps à le découvrir :).

    J’ai un enfant de 20 mois qui refuse de manger notre nourriture !!! il aime les fruits: les pommes, poires, pasthèque, raisins. Il adore les tomates et les frites !!!! Il n’a pas de problèmes avec son lait et l’eau heureusement !!!

    A part ceci il n’est pas intéressé par toute autre type de nourriture !!!
    Nous avons essayé avec lui toutes sortes de moyens mais en vain.

    Est ce que vous avez un conseil à nous donner sur ce sujet?

    Merci d’avance,
    walid.

  12. Bonjour,
    Mon fils à 9 mois, allaitée (mais plus pour longtemps ). Vers 5 mois, il a toute de même eu une constipation sévère (courbe de poids cassé) avec lavement à l’hydrosoluble car ses intestins et son colon étaient remplis de matière fécale. Depuis il prend 8 grammes de forlax par jour. Nous avons réduis le forlax à 4 grammes en le remplaçant progressivement par de l’homéopathie (je souhaite arrêter définitivement le forlax avec l’aide d’un homéopathe). Depuis il a repris du poids et mange très bien 200 grammes de légumes riches en fibres, 10g de protéine et 200 grammes de compote sur 2 repas. Et depuis 1 mois, il prend un laitage midi et gouté. J’ai constaté que son rhume ne partait pas depuis. Je souhaitais lui donner du lait de riz après le lait maternel mais avec la constipation, j’ai peur et je ne sais quel lait choisir. Faut il rajouter des vitamines? Merci de me venir en aide? Bises. Adeline.

  13. Bonjour Cécile et un grand merci pour ces articles sur le lait et l’alimentation de nos petits trésors, mon deuxième va sur ses 13 mois et je suis en train d’arrêter l’allaitement, depuis 6 mois j’essaye d’éliminer le lait de vache de notre alimentation à la maison, pas chose facile vu nos habitudes, mon grand de 4 ans, je lui explique que le lait de vache ce n’est pas bon et je pense bien qu’il comprend, moi je pouvais en boire un litre facile par jour, mais maintenant j’ai réduit considérablement à la vue d’une vidéo sur le lait en 5 minutes, cette vidéo a fini de me convaincre et de me sensibiliser à la maltraitance faite aux animaux, loulou vient de vider ses 120 ml de boisson de riz et amande avec un peu de chocolat en poudre et je suis super contente, ce ne sera pas une mince affaire avec le plus grand, alors encore merci pour cet article et Vive le lait végétal pour tout le monde!!!! :) Bonne continuation! La bise Ingrid

  14. Bonjour,
    J ai allaitée ma fille jusqu’à ces 4 mois puis nous avons découvert une allergie aux protéines de lait de vache. Après une longue éviction totale nous avons re-intégré les protéines. Tout ce passait bien jusqu’à aujourd’hui où elle a de nouveau des allergies. Elle a 23 mois. J ai tres peur qu elle est une carence en calcium! En plus elle a un petit appétit.
    Pourriez vous me conseiller des aliments adaptés pour son âge et pour remplacer le laitage aux repas.
    Merci d’avance.
    Cordialement
    Stéphanie

  15. Merci encore pour cet article. Ma fille (3ans et demi maintenant) ne mangait pas trop de fruits et quand je lui posait la question « tu veux ci ou ça, c’était toujours Non !… sauf quand c’était dans mon assiette. Alors quand elle a fini son repas, je me sert une coupelle de fruits coupés en morceaux et je commence à manger sans lui en proposer… résultat garantie : Et Moooooiiiiii !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *