>> Articles qui pourraient vous intéresser

Et si on faisait une monodiète ?

Vous cherchez un moyen accessible, pas trop long ni trop coûteux, qui vous donnera rapidement une sensation de bien-être et de remise à zéro pour votre corps ? Essayez donc la monodiète !

3886777866_2eccd48c7a_o

La monodiète est une pratique utilisée couramment pour détoxifier le corps, en choisissant de ne manger qu’une seule catégorie d’aliments afin de réduire le travail d’assimilation de votre système digestif et laisser une large place à l’élimination. Les aliments en question sont précis et changent selon l’époque de l’année. La monodiète est encore plus efficace et conseillée lors des inter-saisons.

Vous avez plusieurs choix qui s’offrent à vous en matière de temps consacré à la monodiète :

  • 1 journée de monodiète
  • 3 journées de monodiète
  • un repas par jour, pendant une semaine, de monodiète

Personnellement, je vous conseillerai de commencer par la monodiète d’une journée, qui sera suffisamment accessible et agréable à vivre pour ne pas vous frustrer et vous permettre de vivre cette détoxification tout en douceur. De plus, adepte de la modération comme clef d’équilibre et d’harmonie dans notre vie, une journée de monodiète ne fera pas subir de pressions physiques et/ou mentales à votre corps. Faire 3 jours de monodiète ne le sera pas non plus forcément, mais cela reste un engagement plus fort et que certains d’entre nous ne sommes pas prêts à assumer.

Le moment

Choisissez un moment dans la semaine où vous aurez le plus de chances de vous reposer, de faire des activités plaisantes mais pas fatiguantes, où vous ne serez pas trop sollicité par la famille ou les amis, et encore moins par le travail. Cette ou ces journées sont à VOUS. Prenez le temps de bien choisir la date qui vous convient (très certainement pendant le weekend) pour vous assurer une monodiète paisible et sans conflits internes (pourquoi j’ai choisi de faire la monodiète aujourd’hui alors qu’on est invités à ce super repas entre amis ?!) ou les conflits externes (« ah bon ? tu fais une monodiète ? mais c’est ridicule, viens donc profiter de cette bonne tablée ! »). Je vous assure, vous n’aurez pas envie de vous justifier auprès des autres ou de vous-même lorsque vous serez en pleine monodiète. Autant mettre toutes les chances de son côté !

La quantité

Une notion très importante en ce qui concerne les mono diètes : on n’est surtout pas là pour se priver en quantité mais on est intéressés à l’idée de reposer une grande partie du système digestif pendant 1 jour (ou plus). Grâce à ce repos, la capacité d’élimination (qui est naturelle dans le corps humain) se retrouve renforcée et plus à mêmes d’être efficace. Il faut donc aussi bien penser à boire une bonne quantité d’eau et/ou des tisanes chaudes/tièdes de plantes. Et surtout ne pas se sentir fragilisé. Ainsi 3 repas et par jour sont nécessaires (de votre aliment choisi) et si vous êtes trop fatigué rajoutez un goûter et/ou un encas avant le repas du midi.

L’aliment

Nous partons du principe que chaque aliment demande un temps et un lieu de digestion différent. Plus nos plats sont complexes, plus leur digestion va solliciter de l’énergie et du temps à votre système digestif. Il est important de comprendre que notre système digestif ne fonctionne que selon deux modes :

  • le mode « assimilation » qui a lieu après un repas (et pendant quelques minutes à de très longues heures, selon le contenu de votre assiette) et qui consiste à assimiler tous les nutriments et les composantes de votre assiette. Et c’est du boulot!
  • le mode « élimination » qui a lieu lorsque votre système digestif est vide, au repos et peut enfin se débarrasser des toxines et des aliments non digérés qui obstruent votre corps.

C’est pourquoi une personne qui mange 3 repas par jour, grignote entre ces derniers, mange tard le soir et/ou ne laisse jamais la sensation de faim pointer son nez, est constamment en mode « assimilation ». Son système digestif est en train de travailler sans arrêt. Et tout comme nous avons besoin de dormir pour assurer en journée, notre système digestif a besoin de repos pour assurer au moment d’assimiler l’énergie contenue dans nos aliments.

La monodiète a pour but de faire passer à votre système digestif une journée entière (ou trois) en mode élimination. Un moment rarissime dans nos rythmes actuels et un vrai cadeau pour votre santé. C’est aussi simple que cela !

Pour ce faire, voici mes recommandations en matière d’aliment à choisir. Les aliments conseillés sont toujours de saison et d’origine biologique. Et oui, tant qu’à faire, autant utiliser des aliments libres de pesticides et de toxines au moment de purifier votre organisme. Cela fait sens, n’est-ce pas ?

Fin été/début automne : raisin (blanc) ou pomme

raisin

Entre la pomme et le raisin, votre cœur balance. Le raisin aura le bénéfice d’être sucré (non négligeable quand vous ne mangez que ça) et plein de nutriments (vitamines, antioxydants, oligo-éléments). Vous pouvez en acheter jusqu’à 3 à 4 kilos pour être sûr d’être satisfait. Personnellement, je n’ai pas dépassé les 2,5 kilos de raisin/ jour lors de ma monodiète. Car vous l’aurez bien compris, le premier repas est délicieux mais à la fin de la journée, vous commencerez par vous en lasser. A raison de 4 euros le kilo de raisin blanc biologique, cela représente pour votre portefeuille une journée de monodiète qui oscille entre 8 et 12 euros. Un beau cadeau accessible à s’offrir sans aucun remords :)

Seule contre-indication : les personnes atteintes d’un diabète insulino-dépendant ne peuvent pas suivre cette cure, car elle est trop riche en sucres rapides pour eux !

Quant à la pomme, ses effets sur le cholestérol et sur la flore intestinale sont exceptionnels. Non seulement les fibres de la pomme font baisser le cholestérol en entraînant les dépôts graisseux hors du corps, mais en plus elles facilitent le transit intestinal. Si sous souffrez de troubles digestifs (type constipation), la pomme pourra vous aider. Et pour les diabétiques qui se sont fait fermer les portes de la monodiète de raisin, pas de soucis, il reste plein de place pour vous ici ! La monodiète de pommes ne fait pas monter le taux de glycémie  et elle régule même le taux de sucre dans votre sang.

Fin automne/début hiver : soupe de légumes ou riz complet (ou demi-complet) biologique

riz

Pour vos soupes, choisissez vos légumes préférés (de saison) en laissant de côté les tomates (qui sont un fruit et qui sont trop acides). Cette option respire la vie et réduit l’acidité générale de votre organisme. Mais si vous avez plutôt envie d’un aliment consistant et énergétique, la cure de riz complet fera l’affaire ! Idéale pour drainer les toxines hors de notre système digestif sans nous affamer.

Une fois la cure terminée, ne consommez pas de fruits crus pendant 48 heures, pour éviter les risques de fermentation intestinale.

Fin hiver/ début printemps : légumes frais de saison

soupe legumes

Associez des légumes crus et des légumes cuits (en purée, en soupe, à la vapeur) pour diversifier les textures et réchauffer votre corps. Évitez de rajouter des herbes ou des épices à votre préparation mais si besoin, un peu de sel non raffiné ne sera pas de refus.  Pensez à la carotte, au céleri et aux asperges pour leurs propriétés dépuratives.

Fin printemps/début été : fruits frais de saison

pasteque

La nature nous offre des fruits frais, sucrés, gorgés d’eau et de vitamines et vous allez saisir l’opportunité pour vous en régaler ! Cerises, melons, pastèques et pêches sont idéales.

Le protocole

Une fois l’aliment et la journée choisie, évitez de charger votre organisme la veille avec des plats copieux. Un plat léger (sans protéines animales) et une boisson chaude (thé, tisane) avant d’aller vous coucher, seront conseillés. Et bien évidement, ne mangez pas juste avant d’aller vous coucher ! Prenez votre repas au moins deux heures avant d’aller au lit.

Il est important et essentiel de boire beaucoup pendant votre monodiète. Cela facilitera grandement l’élimination des toxines, surtout que celles-ci seront considérablement augmentées pendant cette période: eau, tisanes (chardon marie, artichaut, pissenlit pour le foie), thé vert mais tout ceci sans sucre. Si vous voulez simplement boire de l’eau, c’est parfait aussi ! Mais vous verrez, vous aurez envie de quelque chose de plus chaud pour réchauffer votre corps (surtout si vous ne consommez que des crudités qui refroidissent votre organisme).

A la fin de la diète, reprenez une alimentation diversifiée progressivement, en évitant les mélanges trop complexes lors des premiers repas et les protéines acidifiantes (produits laitiers et protéines animales).

A quoi dois-je m’attendre ?

Les bons côtés

  • Pas de cuisine ! Vous n’aurez pas à penser à quoi, comment et avec quoi cuisiner. Bref, quelques précieuses heures de votre journée seront libérées et pourront être consacrées à d’autres activités.
  • Une énergie, que certains qualifient d’incroyable, retrouvée ! Le soir même et les jours suivants la monodiète, vous vous sentirez comme une pile rechargée.
  • Un meilleur sommeil
  • Des papilles rénovées et le goût retrouvé. Quand vous remangerez d’autres aliments, vos papilles vont faire un petit feu d’artifice dans votre bouche que vous n’êtes pas prêt d’oublier! Vous retrouverez le plaisir, parfois oublié, de manger en ressentant toutes les composantes de votre bouchée (le goût, la texture, la salivation, les nuances et subtilités).

Les côtés moins agréables mais que vous surmonterez surement haut la main !

  • Comme dans le cas de toute désintoxication, des réactions du corps peuvent survenir. D’ailleurs, plus votre corps est chargé en toxines plus vous aurez tendance à ressentir les effets négatifs. Mais que ce ne soit pas une raison pour tourner le dos à la monodiète ! C’est justement parce que vous vous sentez chargé en toxines, que la monodiète est exactement ce dont vous avez besoin à l’heure actuelle. Quelques manifestations possibles : petits boutons, urines de couleur différente et/ou avec une forte odeur, mal de tête, vertiges, etc. C’est le corps qui se nettoie !
  • Les remarques des personnes qui ne comprendront pas votre démarche. On vous parlera peut être d’épicurisme, de profiter de la vie plutôt que de vous torturer ou de pratique folklorique. Restez droit dans vos bottes et souriez ! Vous êtes à l’écoute de votre corps, vous vous offrez un cadeau (rien que pour vous !) et vous vous faites du bien. Que demander de plus ?

Pin It

124 Réponses à Et si on faisait une monodiète ?

  1. Pingback: L’alimentation et les températures: Manger et vivre selon les saisons | Le Palais Savant

  2. Pingback: Un article du dimanche #1 | Créathy Nails

  3. Pingback: Principes de base du régime monodiète et explications santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *