>> Articles qui pourraient vous intéresser

Guérir du cancer à coups de fourchette!

Le cancer est un fléau et une malédiction de notre société. Une maladie aussi égoïste qu’insaisissable. Il est temps de la mettre KO à coups de fourchette!

fuckcancer

Le cancer nous tombe dessus et change à jamais nos vies : questionnements, peur de la mort, chimiothérapie, perte d’appétit, perte d’envie de vivre, perte de repères. Mais le cancer est aussi un miroir où ne pouvons constater où nous en sommes, dans notre société, quant à notre rapport au corps et à la santé.

Pourquoi certains praticiens s’obstinent à vouloir uniquement apporter des réponses médicales et chimiques ? Pourquoi fermer la porte a la première des médecines, à la guérison la plus naturelle et la plus respectueuse du corps humain : l’alimentation ? Dans la prévention et la guérison du cancer, l’alimentation a une place exceptionnelle qui doit faire partie du processus global de guérison.  Et nous ne pouvons pas nous permettre de l’ignorer ! Il est temps de reprendre le pouvoir et nos responsabilités face à ces questions de santé publique.

Le cancer, qu’est-ce que c’est concrètement?


Le cancer est un terme très présent et familier dans notre culture et dans nos esprits. Nous connaissons tous autour de nous, des amis, des membres de la famille, des connaissances qui souffrent ou ont souffert d’un cancer. Mais « avoir un cancer », c’est quoi au juste?

Le cancer, c’est une situation physiologique qui  se produit lorsque certaines cellules de votre corps commencent à grandir et à se multiplier de façon incontrôlée et égoïste. D’habitude, toutes nos cellules répondent à la même logique de division cellulaire, qui permet d’assurer une harmonie et un équilibre de notre corps et de ses besoins.

 Mais parfois, chez certaines personnes,  une cellule acquiert la capacité de se diviser indéfiniment et sans autorisation. Du coup, une prolifération cellulaire anormalement élevée se développe au sein de l’organisme, mettant en péril la survie de ce dernier. Pourquoi ? Alors que toutes les cellules de notre corps répondent à un principe de communication et d’entre-aide perpétuelle, les cellules cancéreuses ne veulent pas faire partie de l’équipe, ni respecter ses règles de bonne conduite. Elles se multiplient de façon démesurée, complètement sourdes aux nombreux messages du corps qui exige que la prolifération cesse, car elle est anormale et qu’elle menace la survie de l’organisme tout entier. Normalement, la première priorité d’une cellule est de contribuer à une dynamique collective où chaque cellule est égale à une autre et coopère quoi qu’il arrive. Dans le cas des cellules cancéreuses, ce sont les principes d’indépendance, de non-communication et de développement effréné et individualiste qui priment.

cellulecancer

Cellule cancéreuse

  • Refus de mourir: Contrairement aux autres cellules, qui suivent un cycle très réglé de vie et de mort (appelé l’apoptose ou mort cellulaire), les cellules cancéreuses refusent de mourir pour l’équilibre et le bien être collectif.
  • Tout dévorer: Concernant leur ravitaillement, les cellules cancéreuses comme les cellules « normales » ont besoin d’oxygène et de nutriments fournis dans le sang pour vivre. Mais les cellules cancéreuses ne croient pas dans la répartition équitable des ressources, hélas ! Elles ont ainsi développé la capacité de détourner et de coloniser le système sanguin de façon à être prioritairement approvisionnées en nourriture. De cette façon, elles peuvent attirer d’avantage de vaisseaux sanguins dans leur direction, uniquement pour leur croissance égoïste. Ce processus, appelé l’angiogenèse, est anormalement développé chez les cellules cancéreuses.  
  • Coloniser: les cellules cancéreuses ont une dernière capacité fatale dans leur arsenal antisocial: la métastase. Cela veut dire qu’une cellule cancéreuse ou tumorale  située dans un endroit A de votre corps (votre colon) peut se proliférer à un endroit B tout à fait éloigné (votre foie) pour poursuivre sa colonisation. Par exemple, des cellules malignes dans l’estomac  peuvent se métastaser (concrètement, en migrant par le sang ou les voies lymphatiques) dans les ovaires.  Le cancer ne se contente pas de détruire son environnement proche, il cherche à reproduire ce modèle désastreux ailleurs, à coloniser le corps tout entier.

Le cancer avance les yeux rivés sur son unique objectif : croître à tout prix, en ignorant complètement toutes les règles respectées par les autres cellules et qui nous ont permis jusque là d’être vivants et en bonne santé. Pourquoi ces cellules décident soudainement d’adopter cette conduite contre productive et suicidaire ? Pourquoi certaines personnes développent rapidement des cancers et d’autres n’en auront jamais ? Quel est l’élément déclencheur et quelles sont les solutions ? Voilà des questions qui passionnent les spécialistes de la santé depuis de nombreuses années mais qui terrifient également les patients atteints de cancer. Pourquoi moi ? Pourquoi au sein de mon corps, une équipe de dissidents aussi radicale et égoïste s’est développée ?

Pour lutter contre le cancer, il existe principalement deux approches, aux logiques très différentes.

L’approche majoritaire et médicale


Mis à part la possibilité d’ablation chirurgicale de la tumeur (quand c’est possible) les patients sont la plupart du temps dirigés vers la méthode la plus utilisée de nos jours : la chimiothérapie.

chimio

La logique d’un traitement de chimiothérapie est très claire : votre corps héberge des cellules complètement incontrôlables, qui ne répondent à aucun message, qui détournent les ressources et l’espace à leur profit. Elles doivent donc être éliminées. Pour ce faire, on va introduire des molécules chimiques dans votre corps qui savent chimiquement ralentir la prolifération des cellules, les affaiblir, les contrôler. Le problème, c’est que ces molécules ne font pas vraiment la différence entre des cellules saines et des cellules cancéreuses. Elles s’attaquent aux cellules qui se multiplient rapidement et qui recopient très vite leur ADN : c’est le cas d’un grand nombre de cellules de notre corps ! La destruction de toutes ces cellules saines et nécessaires va entraîner les fameux « effets secondaires » de la chimiothérapie : vomissements, diarrhées, fatigue, perte de cheveux, perte de poids, perte d’énergie et de motivation, dépression, déclenchement de nouveaux problèmes de santé dans d’autres organes.

 Bref, il faut le comprendre : c’est votre corps dans son ensemble qui subit les foudres de cette attaque. Et la logique peut vous gêner : votre corps entier est bombardé de l’extérieur alors qu’il est déjà affaibli et menacé de l’intérieur. Est-ce vraiment la seule logique à adopter ?

L’approche minoritaire et holistique


De plus en plus de patients et de thérapeutes se posent la question du pourquoi et du comment. Est-ce un hasard si un cancer se développe au sein de notre organisme ? Doit-on le dissocier de notre mode de vie, de notre histoire, de nos choix ? La maladie transmet-elle un message ?

Et lorsque nous sommes atteints d’un cancer, devons nous adopter la logique de l’attaque globale qui affaiblira l’agresseur mais aussi toute la maison ? Ou devons nous nous demander comment mieux nourrir, aider et soutenir notre corps dans cette lutte ? Est-ce normal de voir des personnes subir des chimiothérapies à l’hôpital et manger du pain blanc et des boites de conserve à midi ? Nos cellules ne se nourrissent-elles pas de ce nous mangeons et buvons ? Notre alimentation n’es-elle pas la première des médecines ?

Cette approche, qui dans mon point de vue est impérative, doit être massivement et de toute urgence diffusée aux patients. Notre corps n’est pas une machine mais un ensemble d’interconnections et d’équilibres. Notre capacité à guérir dépend directement de notre alimentation, notre capacité à tenir sur le long terme un traitement aussi lourd que la chimiothérapie aussi. Soyons ouverts et prenons le meilleur de chacune des approches!

Malheureusement, l’approche holistique est souvent discréditée par les seuls exemples que les médias ou les sceptiques mettent en avant : les gurus qui auraient demandé à leurs disciples d’abandonner tout traitement et de ne manger que des pommes de terre pour guérir du cancer et autres approches folkloriques. Cette campagne de discrédit n’est qu’une bataille d’egos et de pouvoir. Et la principale victime est le patient, celui qui bénéficierait le plus d’une approche holistique et globale de sa maladie et de ses souffrances. La médecine traditionnelle ne devrait pas se cramponner à ses seuls outils, et à son approche, pour garder la main sur la gestion de cette maladie mais elle devrait être ouverte et réceptive aux approches holistiques et alimentaires pour la guérison du cancer. La médecine holistique doit également rester ouverte et à l’écoute des avancées de la médecine allopathique. Travailler main dans la main, pour le bénéfice du patient.

La thérapie Gerson est une des approches holistique les plus abouties en matière de guérison du cancer. Je ne vous propose pas ici de la suivre aveuglément mais de vous demander: que peut-on apprendre d’elle pour l’intégrer dans notre plan global de lutte contre le cancer?

La thérapie Gerson


gersonfilleLa thérapie Gerson est un traitement naturel qui active l’incroyable capacité d’auto guérison du corps, grâce à un régime alimentaire végétarien, d’origine biologique, composé de jus naturels frais, de repas nutritifs, de lavements et de suppléments alimentaires.

La thérapie Gerson pense que les maladies que nous connaissons et dont nous souffrons ont deux causes simultanées : les carences et l’intoxication. D’un côté, nous ne fournissons pas à notre corps une alimentation nutritionnellement élevée, concentrée et dense, de l’autre, nous ingérons tellement de toxines à travers notre alimentation et notre environnement que notre corps se dérègle et sa capacité d’autoguérison est diminuée et fragilisée. Dans cette logique, le cancer survient également à cause de ces phénomènes, que la thérapie Gerson va chercher à compenser par l’alimentation.

En quoi consiste cette thérapie ?

  • Rythmer ses journées par la prise d’un jus de fruits et de légumes par heure (carottes, pommes et légumes à feuilles vertes), d’origine biologique (pour ne plus faire rentrer de toxines dans votre corps) ce qui amènera une incroyable quantité d’oxygène, de vitamines, de minéraux et d’enzymes à votre organisme. Toutes les cellules seront nourries aussi intensément que possible, ce qui renforcera votre système immunitaire et votre santé générale. Ici on parle d’un verre de jus toutes les heures, c’est donc une thérapie intensive et très concentrée.

jusgerson

  • Trois repas végétariens par jour avec de la salade, des légumes légèrement cuits, une soupe et des céréales complètes.
  • Des encas disponibles à tout moment de la journée : des fruits frais d’origine biologique.
  • Eviter graisses et protéines d’origine animale qui sont acidifiantes pour le corps : vous allez donc passer à un régime principalement végétarien. Pour les graisses végétales les plus intéressantes, la thérapie Gerson mise beaucoup sur l’huile de lin. Cette huile est la plus concentrée en acides gras polyinsaturés (Oméga 3) essentiels à notre organisme. Attention : c’est une huile qui ne se chauffe pas et se consomme crue en assaisonnement.
  • Restaurer l’équilibre sodium (sel)/potassium. Cet équilibre est actuellement largement inéquitable : nos besoins en sel sont excessivement couverts par notre alimentation alors que nos besoins en potassium ne le sont pas. Ces deux éléments sont des minéraux qui doivent être proportionnels pour que nos cellules soient en bonne santé. Le sodium (sel) est l’ion majoritaire dans le liquide extracellulaire et le potassium est l’ion majoritaire dans le liquide intracellulaire. Une grande partie de notre énergie passe dans la régulation des taux ces deux minéraux par notre corps. En les lui apportant de manière équilibrée, cette énergie peut être utilisée ailleurs (comme pour combattre la maladie !). Les aliments les plus concentrés en potassium sont : les haricots blancs, épinards, pommes de terre, les bananes, les avocats, les abricots secs ou encore les dattes.
  • Des suppléments alimentaires en potassium, en Vitamine B-12 et en enzymes pancréatiques. Pourquoi la Vitamine B-12 ? Car sa présence est essentielle à la croissance, à la division cellulaire et au fonctionnement de toutes les cellules du corps : le point faible des cellules cancéreuses !
  • Éliminer autant que possible les aliments dégradés par le raffinage (les pâtes, sucre, riz et pain blanc) et par la conservation (les boîtes de surgelés, les aliments déshydratés et transformées, avec des additifs, etc.) qui sont nutritionnellement très pauvres et qui empêchent au corps de se nourrir et de guérir.
  • 1 à 2 lavements au café (hydrothérapie) par jour ! Afin d’augmenter notre capacité d’élimination des toxines et des résidus issus de la chimiothérapie. D’après le Dr.Gerson, lorsqu’une personne est atteinte d’un cancer des organes internes, il y a déjà une surproduction de toxines, d’éléments de décomposition des tumeurs et des molécules que la chimiothérapie laisse derrière elle, qui surchargent le foie. Si le foie est incapable de se débarrasser des toxines, la guérison est inenvisageable. C’est le rôle des lavements que de faciliter cette détoxification.

Pour plus d’informations, leur site internet rempli de précisions et d’explications : www.gerson.org

La prévention par l’alimentation


Mais pour être tout à fait honnêtes, nous devons admettre que le cancer n’est pas une maladie que nous avons envie d’apprendre à connaître ou à guérir. Nous devons directement tout miser sur la prévention.

Le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer a émis des recommandations en matière d’alimentation et d’activité physique qui sont destinées à devenir « des directives de santé publique qui concernent les populations et sont donc destinées aux professionnels de la santé »[1] afin de prévenir efficacement les cancers. Voici deux des plus importantes directives, qu’il est crucial d’intégrer dans notre logique alimentaire.

canceranimal

Une des explications est que « la viande rouge et la charcuterie sont considérées comme une cause « convaincante » ou « probable » de certains cancers ».

cancervegetale

Ces recommandations sont confirmées par des études scientifiques, comme c’est le cas d’une étude publiée par la Faculté de santé publique de l’Université d’Harvard et qui précise « Nous avons constaté qu’une consommation régulière de viande rouge (ici la viande de bœuf, de porc et d’agneau) entraînait un risque élevé de mortalité par maladies cardiovasculaires et par cancer. Le risque étant encore plus important avec la viande transformée (bacon, saucisses, salami, etc)». Les chercheurs proposent en conséquence de « remplacer une portion de viande rouge par une portion de poisson, de volaille, de noix, de légumes secs ou de céréales complètes pour réduire nettement le risque de mortalité ».

Une méta-analyse[2] (analyse d’un ensemble d’études) publiée en 2012 nous montre que comparativement aux omnivores, les végétariens ont un risque de mortalité cardiovasculaire diminué de 29% et un risque de cancer diminué de 18%.

Et n’oubliez pas de consulter l’article sur les meilleurs aliments anticancer, pour être parfaitement parés. Tout comme cette vidéo inspirante des conférences TED: Manger pour faire mourir de faim le cancer

Traduction complète ici: http://www.ted.com/talks/william_li.html

A bon entendeur :)

Et vous, quelles sont vos stratégies pour combattre le cancer? Etes vous ouverts aux bonnes pratiques issues de toutes les médecines?


[1] Fonds Mondial de recherche contre le cancer, Résumé scientifique du rapport : Alimentation, nutrition, activité physique et prévention du cancer : une perspective mondiale. 20p.

[2] Huang T, Yang B, Zheng J, Li G, Wahlqvist ML, Li D. (2012) Cardiovascular Disease Mortality and Cancer Incidence in Vegetarians: A Meta-Analysis and Systematic Review. Ann Nutr Metab. 2012 Jun 1;60(4):233-240.

Pin It

11 Réponses à Guérir du cancer à coups de fourchette!

  1. Voici une liste de 68 études scientifiques qui montre l’efficacité des cannabinoïdes de la plante de cannabis contre le cancer :
    http://www.alchimiaweb.com/blogfr/68-etudes-scientifiques-efficacite-cannabis-contre-cancer/

  2. tres intersant y’a beaucoup de détails que les gens ont besoins de lutter contre ce vrai fléau merci dr gerson

  3. Mon père a été diagnostiqué d’un cancer de la prostate mars 2012 et depuis lors, nous avons fait 3 fois la chimiothérapie, mais le cancer garder retour. Il ya quelques mois, je ai entendu parler de l’huile de cannabis et ses effets de guérison et i provenant de l’huile de cannabis de Londres (londoncancercentre@gmail.com) et mon père a commencé immédiatement le traitement avec de l’huile de cannabis, après l’utilisation de l’huile de cannabis pour le traitement à la prescrire de temps stipulée par le centre, il y avait guérison totale et comme je écris mon père peut marcher autour de la maison par lui-même sans le soutien de quiconque, et sortir à tout moment qu’il choisit.

    Dominique Saidi
    France

  4. Bonjour,

    Je suis interessée par tout cela. J’aimerais savoir où trouver plusieurs témoignages de guérison par la thérapie gerson s’il vous plait?

  5. Comment parler de guérison quand on n’affiche pas des cas de guérison ?

  6. bonsoir DominiqueSaidi,
    mon papa est atteint d’un cancer du colon qui maintenant se retrouve au foie et poumons..
    S i vous plait l huile de cannabis j’ai lu des articles sur cette huile et ses effets bénéfiques.
    Le mail ci dessus …je dois juste faire la demande et il m’envoie cette huile??
    La thérapie gerson aussi j’en ai entendu parler mais il ne faut pas avoir d insuffisance rénale pour la faire.
    il y a aussi la cure de breuss mais plus stricte et d’une duree de 42 jours

  7. Pour ceux qui demandent des témoignages de guérison, si vous avez accés à Facebook, j’ai créé un groupe qui réunis des dizaines de témoignages de guérison par la cure Gerson, les cures de jus ou une alimentation végétale cru. A ce jour, ce groupe compte déja prés de 3000 membres. N’hesitez pas à visiter cette page ou nous rejoindre. L’inscription est biensur totalement gratuite:
    https://m.facebook.com/groups/693629454078762?ref=bookmarks

  8. Bonjour,
    vous avez aussi un produit excellent pour la prévention et le traitement du cancer, c’est la feuille de graviola corossol, elle est riche en Acétogénine un agent actif naturel anti-cancer, qui contrairement à la chimio s’attaque au cellules cancéreuse sans abîmer les cellules saines, ou déséquilibrer le système immunitaire, bien au contraire.
    Vous pouvez en trouver en France sur la boutique bio en ligne http://www.biologiquement.com/
    Au plaisir
    David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *