>> Articles qui pourraient vous intéresser

L’heure du bonheur

Autorise toi à être émotif(ve). Ne le garde pas à l’intérieur. Laisse le sortir. Pleure, chante, danse, crie. Ce sont toutes des expressions d’énergie qui ont besoin d’être libérées. Pleurer c’est bien. Être fatigué c’est bien. Chanter c’est bien. Ravaler ce qu’on ressent sous prétexte qu’on ne « devrait pas se sentir comme ça » et en devenir malade ou frustré.. Pas bien.

Quand je me suis réveillée ce matin je me sentais démotivée. Je me suis assise pour méditer, j’ai cherché des moyens pour me sentir mieux alors que je me sentais vide, j’ai résisté à ce sentiment de vide pendant une bonne heure. Parce que, quand je n’ai pas d’énergie, une voix dans ma tête me dit:

la tristesse est un endroit inquiétant,
et si elle ne partait jamais?

Invite un peu plus d’acceptation dans ce que tu sens aujourd’hui. Laisse toi vraiment sentir ce que tu as besoin de ressentir. D’un coup, le bonheur remontera à la surface comme une bulle dans de l’eau pétillante. Pas parce que tu l’auras forcé.

Mais parce que, l’heure du bonheur, aura sonné.

Pin It

9 Réponses à L’heure du bonheur

  1. Pingback: L’heure du bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *