>> Articles qui pourraient vous intéresser

Un mois dans les livres et vivre une vie courageuse – Mars 2019

Je vous écris assise à mon bureau, les pieds nus et les yeux fatigués de ne pas avoir assez dormi.

Nous avons fait notre premier weekend en famille (qui ressemble à voyager avec quinze kilos d’affaires pour un seul petit bébé de 14 mois et à peine 48h) dans l’Aude et c’était vraiment chouette. C’est magnifique mais aussi épuisant de voyager en gérant les mille et un détails de la vie d’un bébé, contrôlant chaque sortie pour être surs qu’on ait bien pris de quoi boire, manger, dormir, jouer. C’est une hyper-vigilance qui dure de 6 heures du matin quand Léon se lève jusqu’au moment où le pose dans son lit le soir. Lire m’aide à soigner cette fatigue-là.

Les livres du mois de mars a failli ne pas voir le jour à cause de l’Assassin Royal. Ah, obsession de ma vie. Je vous en parlais dans les livres du mois de Février ! L’Assassin Royal est une saga fantastique sur 13 tomes et c’est également la meilleure chose littéraire dans ma vie. J’en suis au tome 4 !

Mais en dehors de cette saga, j’ai également plongée dans trois merveilles écrites par des femmes courageuses. Les voici !

 

Reclaim – Recueil de textes écoféministes d’Emilie Hache

Ah, ce livre ! J’ai entendu parler du terme « écoféminisme » pour la première fois dans Sorcières de Mona Chollet. Et ça a tout de suite piqué mon attention. Un courant qui unit mes deux passions, le féminisme et l’écologie ? J’ai senti mon ventre vibrer et dire oui. Apprends en plus. Reclaim est une plongée dans ce qu’est l’écoféminisme et son lien avec la spiritualité, par exemple. Le passage sur le culte de la Déesse qui date de l’époque pré indo-européenne (–25 000 à -3 000), m’a scotchée à ma chaise. Je vous le résume en une phrase : « A l’aube des religions, dieu était une femme. Vous en souvenez-vous ? » Et si vous ne vous en souvenez pas, imaginez, inventez. Reclaim, m’a fait cet effet-là : imaginer à quoi ressemblerait un monde où on ne dit pas Dieu mais Déesse (waouh). Où on attribue un pouvoir spirituel aux menstruations. Où une femme vit toute sa vie en voyant des figures féminines représenter la puissance.

En ce moment je questionne toutes mes relations professionnelles avec des hommes et j’ai remarqué que pendant longtemps je les ai laissé être dominants ou chefs, en même temps que j’avais peur qu’ils pensent que je suis castratrice ou chieuse si «je m’impose ». Ce temps là est révolu. Redécouvrir un passé non patriarcal c’est hyper important ! Que ce soit pour guérir de certaines blessures, réaliser où on se met des limites et où on laisse quelque chose nous retenir en arrière. Imaginer un monde où on croit dans la Déesse c’est aussi imaginer un monde où il y a des cheffes*. C’est libérateur.

Un soir, je lisais Reclaim et j’ai sombré dans une sieste express et subite d’une dizaine de minutes. Ce que je venais de lire m’avait tellement sortie de mon cadre que mon système avait planté. Rien que ça. Quand je me suis réveillée, j’ai senti que des programmes anciens avaient été mis à jour et actualisés. Fiou ! Livre à digérer lentement et puissamment.

Trouver ce livre : chez votre libraire ou sur internet.

*cheffes: le terme pouvoir n’est pas utilisé dans le sens de « pourvoir sur », de domination, mais au sens féministe d’un « pouvoir de pouvoir ». Un pouvoir du dedans.

La tresse – Laetitia Colombani

 

Il y a quelques semaines, pendant le cercle de fermeture de ma retraite de yoga en Bretagne, une femme a dit devant un rideau de larmes : « dans ce cercle, il n’y a que des femmes courageuses ». On a toutes senties un frisson dans le dos. Quelqu’un avait vu l’incroyable, l’impensable, l’ahurissante force qu’on mobilise chaque jour. Ça fait du bien. La tresse, c’est ça. L’histoire de trois femmes courageuses : une femme indienne qui se bat contre son pays entier pour la survie de sa fille, une femme américaine qui a un cancer et une femme italienne qui ose. Je ne vous en dirai pas plus, c’est un roman qui pourrait bien vous sortir du brouillard et vous ramener dans votre pleine puissance.

Trouver ce livre : chez votre libraire ou sur internet.

Gardiennes de la Lune (Vers la voie du féminin Sauvage) – Stéphanie Lafranque et Vic Oh

 

Gardiennes de la Lune a un petit truc en plus. Ce sont peut-être les images de Vic Oh qui nous font passer des messages sans passer par le mental ? Ou Stéphanie qui semble connectée directement avec des messagers de l’invisible pour délivrer un message sauvage et brut ? C’est difficile à dire mais j’aime tenir ce livre dans mes mains, il a une âme.

Au début, il y a une introduction autour de la Lune (et même si vous avez TOUT entendu sur la Lune pendant ces dernières années où elle est devenue hautement populaire.. vous allez être surprise !) et ensuite un guide pour chaque pleine lune de l’année. Avec une plante mise à l’honneur, un rituel, un archétype. Que du bon, que du délicieux !

J’ai fait le rituel de Mars sous ma couette, le soir de la pleine lune et j’ai trouvé le mot que je cherchais. LE MOT. Celui qui résume tout. Celui que je peux appeler à n’importe quel moment de la journée et me faire dire : ah oui, c’est ça, je sais ce que je dois faire.  Juste un mot, le bon mot, ça peut changer une existence. J’ai hâte de découvrir tous les rituels des prochaines pleines lunes !

Trouver ce livre : chez votre libraire ou sur internet.

Toi ! Oui, toi ! Merci de te lever chaque matin, avec toute la fatigue ou les difficultés ou l’envie de baisser les bras et de continuer à aller de l’avant avec un cœur courageux. Tu es tellement magnifique ! Ne change rien.

Pin It

7 Réponses à Un mois dans les livres et vivre une vie courageuse – Mars 2019

  1. C’est avec plaisir que je découvre chaque mois votre sélection. J’ai adoré lire la tresse aussi ; ce livre m’a beaucoup touché. Je vous remercie aussi pour la découverte d’un podcast à soi… J’adore!
    Merci pour tous ces partages. Bien chaleureusement. Angélique

  2. J’aime ce rendez-nous lecture sur ton blog chaque mois de 2019.
    C’est marrant, je lis aussi la tresse en ce moment.
    Bien sûr, je note les deux autres dans mon carnet.
    Merci encore !

  3. Et voilà “les gardiennes de la lune” commandé! J’ai aussi dévoré l’assassin royal, mais ça c’était avant l’arrivée De Netflix…
    Mon fils a 17 ans, et pourtant, lire aujourd’hui ton cheminement depuis la naissance de ton fils me fait du bien…merci pour ta parole juste sur la difficulté d’une attention constante à ce petit être, cette fatigue profonde, une nouvelle place à trouver, cette confiance en soi à (re)trouver. Belle journée à toi!

  4. rooooh merci chère Cécile pour tes conseils littéraires ;) j ai commencé Assassin royal et j ai dévoré le tome 1… quel délice! merci de m avoir fait découvrir ce roman génial ;) je vais plonger dans le tome 2 dès ce soir ;) belle journée,
    Elodie

  5. Les Gardiennes de la lune, que je n’ai pas lu, me fait beaucoup penser à « Les 13 Mères originelles » de Jamie Sams. L’as-tu déjà eu dans tes mains ?

    Il est arrivé dans ma vie en janvier. J’ai découvert un cercle de femmes qui se base sur cet ouvrage. A chaque nouvelle lune, nous nous réunissons pour découvrir la mère originelle qui entre et apprendre ses enseignements. C’est très riche. Ca fait sens. C’est assez puissant !

    Jamie Sams a rapporté ce livre directement des Mères de Clans amérindiennes. Elle est allée se former auprès d’elles, apprendre les contes, les enseignements, les lunes et le reste. Pour finalement le retranscrire dans ce livre.

    Du coup, je me demandais si Les Gardiennes de la Lune y faisait écho, d’une manière ou d’une autre. Si les Gardiennes ressemblent aux Mères. Je vais passer 2019 avec les Mères, et peut-être qu’en 2020, je reprendrais le cycle avec les Gardiennes.

    J’aime ce rendez-vous littéraire, chaque mois. Merci !

    Bonne route avec Fitz et Oeil-de-nuit ;).

  6. Bonjour et merci. J’adore la tresse et j’ai vu passé les gardiennes de la lune sur les réseaux. Je cherche une première approche sur toutes ces questions peut être est ce le bon livre ?!

  7. Suite à ton dernier article de février j’ai lu « les monologues du vagin » (que j’avais au théâtre), et j’ai fais une demande de réservation à la bibliotheque pour « chez soi ». Je lis actuellement « sorcières » de Mona Chollet (sur lequel je l’avoue j’avance difficilement – je le trouve dur à lire). Sinon comme toi j’ai lu en mars  » à la tresse » ce livre est merveilleux, il nous fait passer par une palette d’émotions. J’ai noté sur ma liste ta fameuse série fantastique que je lirais à l’occasion. Sinon je prévois de m’offrir le livre de Stéphanie qui fait rêver rien que par sa couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *