>> Articles qui pourraient vous intéresser

Vive la graisse!

ilovefat

La graisse est, à tort, diabolisée, critiquée et mal expliquée aux consommateurs.   Les régimes, les pouvoirs publics, votre tête: ils font tous de la graisse l’ennemi public numéro 1.  La graisse est négativement connotée depuis qu’on associe le fait de manger des graisses au fait de devenir gros. Un raccourci simpliste et ridicule dont vous devez vous défaire.  Du coup, certains  adoptent un réflexe radical « 0% de graisse », par lequel ils pensent résoudre tous leurs problèmes de poids et d’image. Rien de plus contre productif. Écarter la graisse de votre alimentation prive votre corps de nutriments essentiels, tout en favorisant des cycles de déséquilibre, de privation et de boulimie. Les graisses, quand elles sont bien comprises, cuisinées, et inclues dans notre régime alimentaire, sont des atouts de taille pour préserver notre santé et notre humeur générale.

fat

Et vous, que pensez-vous des graisses ? Les fuyez-vous comme la peste ? Est-ce que vous blâmez les graisses pour toutes les choses que vous n’aimez pas dans votre corps ?  Il est temps de parler, en toute honnêteté et sans détours : du gras, des différents choix de graisses et de leur importance (cruciale !) pour assurer l’harmonie dans notre corps et dans notre humeur. La graisse est un sujet bien trop délicat, simplifié et manipulé par les industries agroalimentaires et parfois même les médecins. Arrêtez ce cycle infernal et inutile, pour que vous puissiez enfin affirmer : vive la graisse ! :)

Les notions de base: Graisses saturées et insaturées

Les notions de base en matière de graisses sont très faciles à comprendre. Les matières grasses ou lipides ne sont pas tous pareils, ne proviennent pas des mêmes sources et n’ont pas les mêmes effets. Bref, il y a graisse et graisse.

Nous allons voir les deux principaux types de graisses : les graisses insaturées  (grosso modo les « bonnes graisses ») et les graisses saturées (les « mauvaises graisses »).

Les acides gras insaturés

Les acides gras insaturés sont de bonnes graisses et ils comprennent 2 catégories : les gras monoinsaturés et les gras polyinsaturés. Pour les mettre en pratique facilement, sachez que les graisses insaturées sont quasi exclusivement d’origine végétale, mis à part quelques exceptions dans certains poissons (comme le saumon) ou des produits dérivés des animaux (commes les oeufs).

Les graisses monoinsaturées (également appelées Oméga 9) sont très bonnes pour votre cœur et vous en trouvez dans l’huile d’olive, les noix ou les avocats. Ne vous en privez surtout pas!

Les graisses polyinsaturées (également appelées Oméga 3 et Oméga 6) sont également excellentes pour votre cœur et vous les retrouvez dans la plupart des huiles végétales. L’huile de lin étant l’huile avec la plus haute teneur en Oméga 3.

avocat

Les acides gras saturés

Les acides gras saturés sont les « mauvaises graisses ». Cela ne veut pas dire que vous devez les éliminer radicalement, mais elles ne sont pas essentielles à notre fonctionnement et il vaut mieux en consommer le moins possible. Tout simplement parce que notre corps n’en a pas l’utilité et qu’elles favorisent l’apparition de maladies. Pour mieux les retenir, sachez que les graisses saturées sont quasi exclusivement d’origine animale (viandes, volailles, produits laitiers) mis à part quelques exceptions végétales comme l’huile de palme (présente dans les viennoiseries ou le Nutella).

Bref, si vous voulez mangez de bonnes graisses, utiles et nécessaires à votre fonctionnement, priorisez  une alimentation et des graisses végétales. Si vous voulez réduire votre apport en graisses inutiles et mauvaises pour votre santé,  réduisez votre consommation de produits animaux.

Le gras, essentiel

OUI, certaines graisses sont mauvaises, inutiles et clairement dangereuses pour notre santé.  Mais ce n’est pas une excuse pour mettre toutes les graisses dans le même lot ! Certaines graisses sont incroyablement nutritives et ont le pouvoir de vous guérir de l’intérieur.

Le corps a besoin de graisses pour équilibrer notre système immunitaire, pour nous donner un sentiment de satiété après un repas, pour protéger notre coeur ou  pour garder notre cerveau en pleine santé.

Souvent, la peur des graisses est présente chez ceux qui veulent perdre quelques kilos. Pourtant, notre corps a besoin d’un apport minimum en graisse afin de permettre la perte de poids. Lorsque vous coupez toute source de graisse, une réaction corporelle se met immédiatement en place que nous appellerons la « phase de famine ». Etant donné que vous privez votre corps de nombreux nutriments, celui-ci se prépare à une époque de famine. A partir de ce moment, toute graisse ou nutriment qu’il peut stocker sera rapidement emmagasiné pour protéger notre corps. Et dans la même logique de conservation de l’énergie, votre corps arrêtera de produire du muscle.

Bref, arrêter tout apport en graisse alimentaire = une stratégie vouée à l’échec.

Notre cerveau adore la graisse

Vous sentez vous parfois déprimé, déconnecté, apathique ? Est-ce que vous manquez d’énergie et d’entrain pour la vie ? Une carence en graisses pourrait être à l’origine de tous ces problèmes. Pourquoi ?  Parce que notre cerveau est le plus grand amateur de graisses, indispensables à son bon fonctionnement. Mais pas n’importe quelles graisses ! Nous parlons ici des fameux « Acides gras essentiels » : les Oméga 3 et les Oméga 6. On les appelle « essentiels » car le corps est incapable de les produire lui même, il compte sur nous et notre alimentation pour lui en fournir.

goodfats

Notre cerveau qui est le principal demandeur en graisses de notre corps. Il faut le savoir, notre cerveau est composé à 60% de graisses insaturées ! Ces 60% de graisses insaturées maintiennent la flexibilité des membranes qui reçoivent et transmettent les informations. Elles ont également pour fonction d’augmenter nos capacités de lecture et de mémorisation. A l’inverse, les graisses saturées rigidifient ces membranes et compromettent les échanges d’information qui ont lieu dans le cerveau.

Si nous sommes carencés en graisses insaturées (Oméga 3, 6 et 9), nous pouvons connaître des dépressions, de l’anxiété voir des troubles mentaux bipolaires. Et nous sommes beaucoup à être carencés en acides gras essentiels: en France, notre alimentation actuelle ne nous apporte que 30% de nos besoins en Oméga 3! Une des raisons étant que nous consommons beaucoup trop d’aliments transformés et/ou d’origine animale.

Où trouver des bonnes graisses ? 5 aliments en force

Les noix

Les noix sont une très bonne source d’Oméga 3, mais assurez vous de les consommer crues et telles qu’elles pour un meilleur impact. Des noix, des noisettes, des amandes, etc: elles représentent l’encas idéal pour un petit creux. Par contre, les noix grillées ou recouvertes de sel/sucre/saveurs artificielles, sont beaucoup moins intéressantes.

nuts

L’avocat

La source parfaite de bonnes graisses. Les avocats sont composés à 70% d’eau et sont très digestes. Le simple réflexe d’accompagner ses plats (quels que soient ces plats) de quelques tranches d’avocat, est un réflexe très pratique pour offrir de bonnes graisses à son corps. Sans parler du goût, dont nous sommes beaucoup à être complètement accros.

Les poissons gras

Une des plus grandes sources d’Oméga 3 provient du poisson, surtout le saumon, les sardines et le flétan. A noter: les poissons sauvages sont plus sains que les poissons d’élevage.

saumon

Les huiles pressées à froid de haute qualité

L’huile de lin, d’olive, davocat, de macadamia, d’amande ou de chanvre sont de bonne sources d’Oméga 3 et 9. Adoptez le réflexe de cuisiner avec des huiles végétales et laissez de côté les graisses animales (le beurre). Je vous conseille d’alterner entre l’huile d’olive (pour la cuisson et l’assaisonnement) et l’huile de lin (pour l’assaisonnement)  afin de faire le plein de bonnes graisses. Pensez à garder l’huile de lin au réfrigérateur et  bien fermée pour éviter qu’elle ne rancisse.

Les vraies cibles

Si vous fuyez les graisses parce que vous voulez perdre du poids (ou éviter d’en perdre) alors changez de cible. Les bonnes graisses sont cruciales pour votre équilibre! A la place : réduisez votre consommation de produits animaux (riches en acides gras saturés) et de toxines (présentes dans les produits issus de l’agriculture intensive et chimique).

Les toxines/produits chimiques présents dans notre alimentation favorisent le surpoids et l’obésité. Dans la longue liste des toxines concernées, nous pouvons citer : tous les pesticides utilisés dans l’agriculture chimique, les conservateurs, les parabènes, ou encore le bisphénol A (présent dans le plastique). Nous sommes constamment exposés à ces toxines dans l’environnement mais d’autant plus dans notre alimentation.

Pourquoi est-ce que les toxines sont directement liées à votre poids? Une fois ingérées, les toxines ne peuvent se « cacher » que dans la graisse présente dans notre corps. Tant que vous consommerez des toxines, ces dernières ne vous laisseront pas perdre du poids car elles auront besoin d’une matière d’accueil (la graisse) où s’installer (voir l’article « Comment perdre du poids ? Oubliez les régimes ! Repensez votre alimentation »). Faire le choix de produits issus de l’agriculture biologique, voilà une stratégie efficace :)

Pin It

8 Réponses à Vive la graisse!

  1. comme d’habitude article très intéressant et très documenté !

  2. Merci pour votre site, une vraie mine d’or pour les personnes qui, comme moi, s’intéressent de plus en plus à leur alimentation et essaient de lutter (à leur « humble » niveau) contre l’industrie alimentaire!

    • Merci ! C’est un plaisir :) Nous avons tous le choix d’être responsables et conscients à notre humble niveau, je vous félicite d’avoir fait ce choix et j’espère que vous en récolterez tous les fruits (j’en suis sûre!)

  3. Pingback: Soulager la dépression saisonnière par l’alimentation (et autres astuces !) | Le Palais Savant

  4. Je viens de découvrir votre site cet été et en effet, j’ai trouvé la confirmation que mes récents changements alimentaires sont les bons! Je transmets vos conseils à mon entourage et cela suscite des discussions parfois houleuses mais toujours intéressantes et productives! Continuez, votre site est une mine d’or.

  5. Hello Cécile !

    Que penses tu de l’huile de coco pour la cuisine ?

    Merci Pour ce super article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *