>> Articles qui pourraient vous intéresser

Comment cuisiner végétarien ?

« Rien ne pourra être plus bénéfique à la santé humaine, ni accroître les chances de survie de la vie sur Terre, qu’une évolution vers un régime végétarien. » Albert Einstein

 veganfood

C’est bon, vous avez franchi le pas, et vous avez envie de manger de plus en plus de plats végétariens. Voire même, de devenir végétarien à plein temps ! Quel que soit le cas de figure : bravo ! Par contre, vous n’avez pas envie de sacrifier ni le goût ni la diversité de vos repas. Alors, comment cuisiner végétarien, équilibré, goûteux et plein de diversité ?

Les bases

Pour pouvoir cuisiner des repas consistants et diversifiés, vous allez sans cesse utiliser des composantes de la liste suivante. Veillez à faire des listes de ce dont vous avez besoin et vous approvisionner en conséquence. Cuisiner végétarien n’est pas : cuisiner comme avant en enlevant la viande, et n’est pas non plus : manger plein de gâteaux, de pain, de glaces et de fromages :) Cuisiner végétarien, c’est adopter une cuisine à base végétale, la plus colorée, diversifiée, nourrissante et délicieuse qui soit !

veganfood5

Céréales : riz, pâtes, quinoa, pain, millet, sarrasin, boulghour, etc.

Légumes : des légumes de saison sont toujours disponibles, vous allez apprendre à les cuisiner de façon à manger des légumes par plaisir, et non pas par obligation. C’est très facile ! Il suffit de toujours compter sur des produits de qualité, des recettes et l’aide indispensable des épices, huiles et/ou crèmes végétales.

Légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots (toutes les couleurs), pois cassés, soja, etc.

Les légumineuses vont devenir votre principal apport en protéines (les protéines sont nécessaires mais généralement on en consomme beaucoup plus que nos besoins réels). Même si des protéines, il y en a partout !

Huiles : huile d’olive, de sésame, de coco, de lin, de noisette, etc. pour vous aider à cuire vos aliments ou à les assaisonner (qu’ils soient cuits ou crus)). Ce sont de bonnes graisses végétales, pas besoin de vous censurer ou de compter les calories, ces graisses sont indispensables.

Crèmes végétales : crème de riz, de coco, d’avoine, de soja, de riz, etc. Ces crèmes viennent remplacer la consistance des crèmes fraîches, si vous avez également envie de réduire votre consommation de produits laitiers (que ce soit pour la planète, la Bretagne, ou pour votre santé). Je garderais la crème de riz pour les textures légères (une julienne de légumes par exemple) et celle d’avoine pour les textures plus crémeuses et onctueuses.

Épices : toutes les épices ! Cannelle, Cardamome, Clou de girofle, Coriandre, Cumin, Curcuma, Curry, Fenugrec, Gingembre, Graine de moutarde, Muscade, Paprika, Piment, Poivre, etc.

Fruits : de saison et de préférence en dehors des repas ou avant (pour mieux les digérer et les assimiler, voir cet article sur la digestion des aliments)

Graines : graine des courge, de lin, de citrouille, etc.

Oléagineux : noix, noisettes, amandes, noix de cajou, cacahuètes, etc. Pour grignoter :) mais aussi rajouter à vos plats.

veganfood1

Les habitudes

Faire un changement dans nos habitudes, même si c’est un changement positif, est toujours un vrai défi car nos habitudes sont créées par notre culture et notre culture fonde notre identité. Du moins, c’est ce que l’on croit et ce qui nous empêche souvent de changer notre façon de manger, parler, penser et voir le monde. Parce que : qui a envie de remettre en cause son identité, ses valeurs, son histoire ? On s’accroche très souvent à comment notre famille, nos parents, nos professeurs, notre région nous ont éduqués. Ça nous rassure. On s’accroche, et on passe à côté de deux parties cruciales de la vie : le changement et l’évolution. Souvent, nous réagissons de façon défensive, comme si c’était une attaque personnelle, quand une façon différente de vivre nos vies se présente à nous (l’actualité et l’histoire regorge d’exemples à ce sujet). D’ailleurs, vous remarquerez que lorsque vous commencerez à manger des plats végétariens ou à refuser de manger du poisson ou de la viande, les réactions autour de vous vont être nombreuses et parfois agressives. Respirez et relativisez. A chacun son chemin et ses prises de conscience !

veganfood3

Les idées reçues

Il faut passer beaucoup de temps en cuisine

Pas vraiment. Mais pour cela, vous allez avoir besoin de pratique, car vous n’êtes peut être pas habitué(e) à rapidement penser et cuisiner un repas à base végétale. Votre schéma « viande et accompagnement » va être bousculé, pour le meilleur, mais cela va vous demander de vous aventurer dans de nouvelles façons de penser l’assiette et la cuisine. Mais qui n’aime pas les aventures ? :)

Vous allez devoir tout changer

Encore une fois, pas vraiment non plus. Certes, vous allez acheter plus souvent des légumineuses, et vous aurez de plus en plus envie d’avoir des fruits à la maison, et des légumes à votre disposition. Mon avis sur la question, est que trop souvent, on pense que pour cuisiner végétarien vous allez devoir acheter du tofu, du soja, faire des plats exotiques et atypiques. Bref, changer radicalement d’alimentation et renier toute votre culture. Cette perception, erronée, nous empêche de franchir le pas car elle nous donne l’impression que ce changement est trop drastique et fou. Alors que pas du tout. Vous pouvez cuisiner végétarien, uniquement avec des produits culturellement français et locaux. Et vous régaler.

veganfood6

Ça va être plus cher

Je ne sais pas si c’est une idée reçue, mais j’en profite pour la rajouter afin de vous annoncer la bonne nouvelle : c’est bien moins cher ! Vous ne faites pas seulement du bien à la planète, et à votre santé, mais vous allez faire des économies. Le poste « Viande » représente le poste le plus cher dans le budget alimentaire des français. Ouf !

Vous allez devenir rachitique et perdre vos muscles

Encore un mythe que l’on prête à la viande, elle serait indispensable pour faire et conserver du muscle, et qui est un mythe savamment orchestré par les industries agroalimentaires pour nous faire manger encore plus de viande. Les gorilles, qui ne se nourrissent que d’herbe ou de petits fruits, sont plutôt massifs,  vous ne trouvez pas ? Sinon, si un exemple humain vous semble plus parlant, voici quelques photos de végétariens/végétaliens assez confiants dans leur musculature et ce que celle-ci leur permet de faire avec leur corps. Du marathon, en passant par le body building jusqu’au yoga :)

yogiveganmusclerichroll

La quantIté

Encore une bonne nouvelle, vous n’aurez plus jamais besoin de vous soucier de la quantité, avec des plats végétariens. Etant donné que vous éliminez (ou réduisez)  votre consommation de protéines et de graisses animales, les deux principales composantes liées à l’apparition de problèmes de santé (1) (cancer, problèmes de cœur, diabète, cholestérol, maladies chroniques, etc.) votre corps RESPIRE et il est plus facilement en équilibre. Et dans un état d’équilibre, votre poids aussi s’équilibre tout naturellement. Vous n’aurez plus jamais à vous restreindre ou vous sentir coupable par les quantités que vous mettez dans votre assiette. Et vous resservir!

veganfood2

Quelques astuces

Prévoir en avance

Vous pouvez, les weekends par exemple, cuisiner en avance des céréales et/ou des légumineuses pour la semaine. Il suffit d’en faire en grande quantité, et celles-ci pourront être conservées jusqu’à 5 jours dans votre réfrigérateur pour agrémenter vos repas de la semaine. Vous n’aurez plus qu’à changer les légumes, les huiles, les épices et les graines de votre assiette chaque jour.

Par exemple, vous pouvez un dimanche après-midi, lancer deux casseroles. Une avec du quinoa pour 4 repas (15 minutes de cuisson) et une avec des lentilles pour 3 repas (15 minutes de cuisson). Rangez dans des tupperwares ou des bocaux en verre (encore mieux) quand c’est cuit, mettez au frigo et vous n’aurez plus qu’à aller piocher pendant la semaine !

Des recettes phares

Le goût, c’est la partie la plus importante que vous ne devrez jamais négliger au moment de cuisiner vos repas végétariens (ou tout autre repas !). Si le goût est au RDV, il viendra vous conforter dans votre démarche.  C’est la cerise sur le gâteau, le gâteau étant l’immense bienfait que vous procurez au monde entier et à vous-même. En ayant une alimentation moins polluante, moins vorace en eau potable, en sols, en pesticides, en énergie, avec moins de souffrance à la clef et plus de justice entre les Hommes afin que les 7 milliards d’êtres humains que nous sommes tous, puissent vraiment avoir accès à un repas trois fois par jour dans leur assiette. Mais si vous faites tout ceci, mais que ce n’est pas bon, à quoi bon ?

Voilà pourquoi je vous propose quelques recettes, délicieuses et faciles à faire, qui sauront convaincre votre palais et celui de votre entourage. Internet regorge de vidéos, de blogs, d’articles sur le sujet. Vous ne serez jamais à court d’idées :)

Cliquez ici pour avoir accès à toutes les recettes !

Je vous en pré-sélectionne 3:

houmous

Vous pouvez décliner cette recette, à souhait ! Changer le taco par une feuille de chou ou une feuille d’algue (comme pour les sushis). Changer le contenu frais par les légumes de saison que vous avez à disposition.

tacosveggie

IMG_20140309_133710[1]

(1) OMS / FAO / Rapport Campbell

Pin It

50 Réponses à Comment cuisiner végétarien ?

  1. Merci pour ce super article et qui tombe à pic pour moi qui aimerais me diriger vers une alimentation plus végétarienne !
    Petite question: une naturopathe m’a dit un jour qu’il fallait que les huiles soient conservées au frigo sinon elles s’oxydent. Est-ce vrai ?
    Vanessa

    • Bonjour Vanessa!
      Super! :)
      Pour les huiles, j’en ferai un article prochainement :) Disons que l’oxygène, le soleil, la température altèrent et oxydent une huile, surtout les huiles fragiles comme l’huile de lin, qu’on met obligatoirement au réfrigérateur. Mais pour une huile d’olive, qu’on utilise tous les jours et qui se finit rapidement, je n’en ressens pas le besoin. Mais ce qui est certain, c’est que cela ne fera pas de mal à vos huiles d’être conservées au frigo :) Donc si vous avez le réflexe, tant mieux!

      Bien à vous,
      Cécile

  2. je viens de lire ton blog! (c’est la 1ère news letter que je reçois!!) et franchement, ton article est très bien fait!!
    je voudrais moi aussi tendre vers le végétarien, alors je vais y aller tout doucement et à mon rythme!! ;)
    encore merci pour ton article, très bien fait!!!
    %MarieH

    • Doucement mais surement, pour de vrais progrès et des habitudes ancrées, c’est la clef du succès :D
      Ravie de lire ton message Marieh,
      Bises!

  3. Merci, merci, merci :-)

  4. Un article très intéressant et complet, qui va m’aider à manger plus sainement.

  5. Bonjour,

    Encore un article très intéressant !! Cela donne envie d’essayer les recettes végétariennes…

    J’aurais juste une petite question : je préparais toujours mes plats le dimanche pour toute la semaine et on m’a dit qu’il ne fallait pas garder de plat cuisiné plus d’une journée… est-ce vrai ? Si oui, pourquoi peut-on le faire avec les légumineuses ?

    Merci encore et à bientôt sur votre blog,
    Hipollène

  6. Salut! Voulant aller vers une alimentation végétarienne, je suis tombée à tout hasard sur ton site et il est super! je l’ai même fais passer à une copine.
    Voulant juste éliminer la viande et le poisson, mais quand même manger des œufs (de poules « heureuses » le plus possible), ton article « comment éliminer la viande » m’a beaucoup aidé!
    Pressée de lire plus d’article!

    Merci!

  7. Bonsoir, ravie de découvrir ton site. Je suis toujours à la recherche de nouvelles idées, et heureuse de rencontrer une amie végétarienne ;)
    Cela fait 17 ans que je suis végétarienne, et ce n’est vraiment pas compliqué, mais les gens pensent que si et me demandent souvent comment je fais pour manger sans viande. Comme tu le dis, les générations où la viande est devenue quotidienne sont très récentes. Mes parents n’en mangeaient que le week-end (ils sont nés dans les années 50). Ce qui m’a poussée est le fait que je ne veux pas faire souffrir, donc manger de la viande n’est pas possible, la vie est trop précieuse, pour tous ceux qui la vivent. Je tends de plus en plus vers le véganisme, car je ne connais pas ton avis mais la production du lait et des œufs est une autre grande source de cruauté.
    Au plaisir de te relire!
    Sonia

    • Ah Sonia, c’est aussi un grand plaisir pour moi de te lire :)

      Le véganisme, c’est très cohérent, délicieux et conscient. Personnellement, je ne mange plus de lait, yaourts, crème fraîche. Mais je garde les oeufs, le miel et très rarement un bout de fromage. Et comme je le dis souvent, ce n’est pas que je ne PEUX pas le manger, mais je ne VEUX pas :) La vie est plus belle ainsi!

      Je garde œufs par coutume, tout n’est qu’une habitude, je dirais 2 fois par semaine.

  8. bonjour Cécile,
    Je trouve beaucoup de réponses à mes questions sur ton site très intéressant !!
    j’ai suivi tes conseils : j’ai supprimé le café de mon alimentation remplacé par le thé vert ou des infusions .
    J’essaye aussi d’appliquer la séparation des differentes sortes d’aliments , par exemple pas de farineux avec la viande ( pas toujours facile ..)
    Que peux tu me dire a propos des huiles essentielles ? Y a t’il un risque a les utiliser en tant que parfum d’atmosphère ou en tant que parfum alimentaire ?

    au plaisir de te lire

    Anna

  9. Oh non Cécile ! pas ça ! « Rangez dans des tupperware quand c’est cuit, mettez au frigo et vous n’aurez plus qu’à aller piocher pendant la semaine ! » pas dans du plastique, on sait ce que ça vaut maintenant.

    Pourquoi ne pas se servir, comme je le fais, de bocaux de toutes les tailles ? c’est au moins écologique et les aliments se conservent tout aussi bien. A ce propos, maintenant presque tout le monde a un congélateur, il suffit de ne pas remplir les bocaux et laisser deux centimètres de vide, et cuisiner encore de plus grandes quantités qui serviront pour les semaines à venir…

  10. Une petite réponse à ANNA au sujet des Huiles Essentielles.
    Pardon Cécile de répondre avant vous.

    il faut avant tout acheter des huiles chémotypées, c’est important, ensuite acheter un bon livre sur la question, il y en a partout maintenant.
    je me soigne essentiellement avec les H E et aussi l’homéopathie, mais il faut s’y connaître surtout pour les premières qui sont délicates, voire interdites pour certaines pour les femmes enceintes et les très jeunes enfants.
    Maintenant dans l’alimentation c’est délicieux un cake au citron avec ça je me régale.

    Pour la diffusion certaines huiles sont recommandées, d’autres non. Encore une fois un livre sérieux est le bienvenu pour les débutants.

    • Merci Anne et Anna pour cet échange très enrichissant!

      Je rejoins totalement Anne, il faut vraiment être studieux et sérieux avec les huiles essentielles si on souhaite les comprendre et les utiliser à bon escient :)

      Bises à toutes les deux,
      Cécile

  11. Bonjour,
    J’ai découvert vos articles récemment, pile dans notre phase de « transformation ». Peut être la loi de l’attraction? Quel plaisir d’être conforté dans nos choix. Juste pour témoigner que depuis que nous mangeons plus végétarien, (on parlerait de flexitarisme), je n’ai jamais autant entendu mon mari apprécier ma cuisine!
    Merci pour vos articles

  12. Bonsoir Cécile!
    Ayant fini de lire L’enquête Campbell il y a quelques semaines je me suis lancée le défis de tester une alimentation végétarienne pendant un mois (car je sais que c’est meilleur pour notre santé + l’idée de ne pas faire souffrir d’animaux pour me nourrir me plaît). Le défis d’un mois est seulement là pour me montrer à moi-même que dans la vie de tous les jours (restau, repas de famille avec personnes non végétariennes, …) si on veut être végétarien, alors on peut (et je pense qu’il débouchera sur un changement de mode d’alimentation à long terme de ma part)! Cependant, pour payer mes études je suis serveuse dans un restaurant et tous les jours où je travaille j’ai le droit à un repas gratuit et les seuls plats sans viande ni poisson sont soient avec du fromage de vache (mozza, camembert) ou du fromage de chèvre/brebis (feta, …). Comme le repas m’est offert, au niveau financier je ne peux pas me permettre de le refuser et du coup inévitablement depuis que je ne mange plus de viande ni de poisson au restau, ma consommation de fromage a doublé… Or je commence à être également réticente à l’idée de consommer des produits laitiers de vache (je consomme désormais que du lait végétal) et je me demandais si c’est toujours meilleur pour ma santé de manger des produits laitiers de brebis ou de chèvre plutôt que des produits laitiers de vache? (tout ce pavé pour cette question..)
    Un dernier détail, ce soir je cherchais un article qui me renseignerait sur comment remplacer les protéines animales par les protéines végétales et je suis tombé sur ton blog! Cela fait maintenant 2 heures que je suis dessus et ma liste d’articles dans mes favoris à lire plus tard s’est allongé d’une bonne quinzaine de liens!! Merci pour toutes ces informations super intéressantes!!!

    • Chère Lisa,

      Merci pour votre commentaire et le partage de votre expérience. Vous ouvrez vos yeux, votre cœur, votre assiette à de nouvelles informations et prises de conscience. Bravo!! C’est le début d’une grande et belle aventure dans laquelle on approche le monde, la nature, la vie, la santé, les animaux, les Hommes, différemment et avec plus d’harmonie, de compassion, de curiosité. Dans ce chemin, il y aura tout un tas de détails logistiques et concrets à gérer (comme votre repas gratuit!). Je vous conseille de ne pas vous juger, d’accepter ce qui est possible pour le moment et peut être, de commencer à envisager des alternatives régulières. Par exemple, si vous achetez des lentilles vertes (produit sec, en vrac, bio, très bon marché) et que vous en cuisinez à la maison (15 minutes de cuisson, un peu de sel, un peu d’ail, hop c’est prêt) vous pourrez certains jour demander le repas gratuit (la salade par exemple) sans le fromage auquel vous rajouterez vos lentilles (à transporter dans un tupperware). ça vous fait un repas équilibré, végétarien (voire vegan) qui vous fait du bien. Puis d’autres jours, on accepte qu’on a pas eu le temps/les moyens et on accepte le repas qu’on a. Mais en effet, baisser ou éliminer sa consommation de viande/poisson pour voir notre consommation de produits laitiers grimper en flèche n’est pas une bonne approche santé/environnement ou éthique par rapport à la condition animale.

      Les produits laitiers brebis/chèvres sont généralement plus « faciles » à assimiler et digérer que ceux de vache mais je mets facile entre guillemets car ils font tout de même partie de la même catégorie: des produits issus d’animaux, des protéines animales acidifiantes, qui dans certains cas peuvent déstabiliser le système immunitaire, créer du mucus, etc.

      Puisque vous êtes en pleine découverte de ce monde :) je vous conseillerais quelques documentaires ou vidéos passionnantes pour enrichir vos connaissances :
      Fork over Knives
      Le discours le plus important de votre vie (conférence)
      Food Matters
      Faut il manger les animaux, (livre)

      Bises et bienvenue au Palais Savant! :)
      Cécile

  13. Bonsoir, je m’appelle Camille et j’ai 14. Votre article m’a aidé plus que qui conque. J’aimerais m’orienter vers une alimentation végétarienne. De ce fait du jour au lendemain j’ai arrêté toutes protéines animalières ! Mais hélas comme vous le dites au début, je me suis rabattue sur le fromage, les petits gâteaux .. Et j’en passe…! Peut être devrais-je attendre (et chercher des raisons « valables ») pour suivre mes choix alimentaires faisant partis du domicile familiale.. Car quand il y a steak haché frite je ne mange que les frites..! Voilà (désolé pour les fautes d’orthographes…!) merci pour votre temps et votre compréhension .!

    • Bonjour Camille,

      Waouh, super! Pas facile forcément en famille, mais rien n’est impossible :) Et si tu commençais à cuisiner de ton côté. Par exemple des lentilles pour remplacer la viande? c’est toujours une bonne chose de devenir à l’aise en cuisine pour facilement se préparer des bons plats, économiser des sous et partager ce qu’on prépare avec les autres.

      Balade toi dans la section recettes du palais savant (et tout un tas d’autres sites qui proposent des recettes) http://www.lepalaissavant.fr/category/recettes/ et fais des expériences. En plus côté budget ce sera plus intéressant pour tes parents, une alimentation végétarienne / végétalienne étant largement moins coûteuse qu’une alimentation avec de la viande /produits laitiers.

      Sois heureuse avec ton choix, mais commence à explorer de nouveaux plats (et pas simplement « comme d’habitude, mais sans la viande ») car la cuisine végétarienne/végétalienne est la plus délicieuse qui soit. Tu vas te régaler!

      Tiens nous au courant :)
      Bises,
      Cécile

  14. Bonjour,
    Ah! les séances à table pour me faire avaler la sacro-sainte viande, quand j’étais enfant! Aujourd’hui,
    il m’arrive de refuser une invitation à dîner, de peur qu’on me serve du gigot ou du rosbif , un refus étant vexatoire et « mal élevé » pour nombre de maîtresses de maison voulant faire plaisir…
    Voici ma question : j’ai du mal à accommoder légumineuses, céréales et légumes — les « carnivores » les accompagnant avec les jus et sauces de viande…Merci pour vos articles!
    Michèle

    • Bonjour Michèle

      Et oui, je comprends bien :)
      Je me souviens que c’était la même pour moi quand j’étais enfant!

      Pour créer un liant qui donne du goût, il faut revenir vers: des huiles, des épices, des crèmes végétales. Par exemple une sauce à base d’épices et de lait d’avoine sur des pâtes. Ou une sauce à base de crème de coco et de curry/curcuma avec des lentilles.

      Plutôt qu’accompagner le repas, faites de la sauce partie intégrante du plat!
      Et la section recettes du Palais Savant peut vous donner des idées :) http://www.lepalaissavant.fr/category/recettes/

      Bises,
      Cécile

  15. Je te tenais à te dire que ton site est vraiment génial !! En plus d’être plein de bonne idées, c’est documenté et zen (pas souvent le cas chez les végétaliens) ! ça fait du bien :)

  16. encore merci pour cet article plein de modération et de bon sens.

  17. merci pour toutes ces informations, j ai une alimentation vegan depuis peu. je me demandais par quoi remplacer le parmesan, par exemple, dans mes spaghetti et les gratins.

  18. bonjour cécile, votre blog est formidable et m’aide beaucoup pour notre nouvelle alimentation … bien que tout le monde fasse un peu la tête à la maison , je trouve chez vous des recettes pour leur redonner le sourire !!! une petite question, la crème d’avoine contient du gluten? car je l’ai aussi retiré de mes placards , comme le sucre raffiné ou les laits de vache.. merci d’avance pour votre réponse, bises, véronique

    • Bonjour Véronique,
      Merci beaucoup :) Je suis contente qu’il transforme la famille!
      Certaines variétés d’avoine contiennent du gluten et ces variétés là ne font parfois pas réagir des personnes qui sont allergiques au gluten. Donc si vous êtes intolérante ou que vous souhaitez simplement diversifier votre consommation de céréales, la crème d’avoine ne devrait pas poser de problèmes :)
      Bises,
      Cécile

  19. Pingback: L’inversion des valeurs | Existence Fluide

  20. Pingback: La différence? 0 souffrance! 🌺🌹 #63 | steviakmc

  21. Bonjour Cécile,

    Je viens de découvrir ton site, inspirée par une bonne idée… merci à elle!

    Je suis d’accord avec ta philosophie, manger est pour moi un hymne à la vie!

    La vie est naturelle, variée, splendide, assaisonnée (au fil des saisons), bien faite, étonnante, colorée…bref!

    Je suis ravie de découvrir un site qui évoque une de mes passions!

    Des bises d’automne

  22. Bonjour,
    Cela fait 2ans que je me suis dirigée vers une alimentation végétarien et tout doucement je m’oriente vers le végétalisme.
    Je suis toujours à la recherche de bonnes infos et ici on est plus tôt Gâté ;-)
    Afin de gagner du temps et éviter les conserves, j’aimerai savoir si l’on peut preparer et une grande quantité de légumineuses et de céréales et les congeler cuits?
    Vous dites que pour remplacer un steak il faut environ 40g de légumineuse, ce poid c’est à sec ou cuit?
    Merci d’avance, Gene.

  23. Merci pour tous ces précieux conseil.
    C’est vrai que l’on aurai tendance à penser que les végétariens mangent de l’herbe et basta! En tout cas ta liste de course va m’aider à étoffer la mienne. C’est une très bonne idée de l’avoir partagée avec nous. Je ne suis pas végétarienne ou pas encore du moins mais j’essaie de réduire au maximum mes apports en protéines animales. Un super aliment dans lequel on trouve un concentré de bienfaits c’est la spiruline et qui en plus est un aliment qui lutte pour notre planète. J’ai écris un petit article sur cette algue sur mon blog.

    http://jesuisbien.fr/tous/je-mange/transformez-votre-alimentation-grace-a/

    Je débute alors n’hésite pas à me donner ton avis.

    A bientôt

  24. Bonjour Cécile merci pour toutes ces super informations.

    Je suis moi-même végétarienne depuis un certain nombre d’années et je consomme de moins en moins de yaourts et d’œuf mais cherchant à tomber enceinte je me demande si une alimentation végétalienne est compatible avec une grossesse . Notamment au niveau du calcium et des protéines. Sachant que , selon moi les compléments alimentaires ne sont pas une panacée en soit et me nourrir de gélules pour pallier le calcium ou les protéines ne m’enchante guère (excepté la B12 et fer dans les 2 derniers trimestres pour toutes les femmes quelque soit leur alimentation ) Est ce que tu as déjà travaillé sur le sujet ou toi-même eu une grossesse végétalienne? on voit de tout sur internet et c’est assez controversé.

    Merci

  25. Bonjour Cécile,

    Bravo pour ce site très bien fait que je découvre. Mon frère est végétarien depuis 30 ans et moi presque totalement depuis 2 ans… Je mange uniquement des produits bio et je suis toujours en quête de nouvelles recettes.
    Bien cordialement

  26. Merci, le truc de cuisiner des légumineuses restant accomodables de plusieurs façons différentes pendant plusieurs jours me plait et va m’aider . bon appétit à toutes/ tous

  27. Merci Cécile pour cet article! Et pour les autres, évidemment ;)
    Je suis végétarienne depuis 8 mois et végétalienne « en devenir », et comme je le dis souvent autour de moi « je n’ai jamais aussi bien mangé que depuis que je ne mange plus de viande » :) Cela fait souvent sourire, mais c’est tellement vrai! Bien sûr que les début on été chaotiques, on cherche, on tatonne, mais cela m’a ouvert tellement de possibilité. J’ai redécouvert le plaisir de cuisiner, mes plats sont désormais plus coloré (vive l’arc-en-ciel de légumes) et je découvre tous les jours de nouveaux accompagnements, de nouvelles épices, de nouvelles manières de préparer mes repas.
    J’ai supprimé toute forme de protéines animales (oeufs, poissons, lait) Mon seul écueil reste encore le fromage (mais il parait que c’est le cas pour beaucoup de végé) mais ça viendra :)
    J’avais envie de partager cela avec toi car je te suis régulièrement et je voulais te remercier pour ce que tu m’apportes par tes réflexions, tes idées, ta manière d’appréhender la vie, et il faut toujours dire merci aux personnes qui te donne de la joie, alors MERCI!
    C’est aussi pour moi une manière de dire aux personnes qui te lisent: devenir végé est une aventure, dont on sort grandit. Alors, allez-y! La satisfaction que l’on ressent quand on a cuisiné un plat délicieux, chaleureux, coloré et qui n’a apporté de souffrance à personne est immense. Et au delà des apports pour la santé (je ne parle même pas de ces éternels petits kilos qui ne voulait jamais disparaître, et qui en ont eu marre de ma nourriture saine et ce sont fait la malle) c’est aussi un autre rapport à soi qui s’installe.Un esprit plus libre et plus ouvert, dans un corps plus sain. Aujourd’hui je me vois comme quelqu’un d’un peu plus forte, car plus riche de mes convictions et de mes choix.
    Comme beaucoup de végé, j’ai toujours des gens autour de moi qui me disent: « oh moi, je ne pourrais pas, j’aime trop la viande » Je leur précise à chaque fois: « mais moi aussi, j’aime la viande, j’ai simplement fait LE CHOIX de ne pas en manger » Et c’est là toute la différence pour moi. Faire le choix de ne pas faire souffrir un animal inutilement, faire le choix de ne pas participer à ces massacres, faire le choix d’avoir une nourriture plus saine, plus respectueuse de notre planète et de notre corps.
    Voilà, j’espère que mon petit témoignage aidera certaines personnes, au moins à se poser des questions, c’est le premier pas :)
    Merci encore Cécile, et même si je n’ai pas le plaisir de te connaître « en vrai » je t’embrasse

    • Merci Stéphanie! Merci pour ton partage d’expérience, je suis sure qu’il sera très utile!
      Bisous et plein de gourmandise partagée,
      Cécile

    • Bonjour Stéphanie,
      Eh bien tu veux savoir si ton message a déclenché une sensation de bien-vivre et bien OUI, je le suis depuis si peu que je me pose bcp de questions non pas sur ma décision mais surtout sur le fait du pourquoi j’ai attendu si longtemps alors que j’ai tjs été une fervente du respect des animaux et de la nature ya des fois ou la peur du qu’en dira-ton est si cruel qu’on n’ose pas franchir le pas et puis un jour le déclic est arrivé et je me fiche bien de ce que peuvent penser les autres, la famille, les amis moi je sais que mon choix est fait et que pour tout ce que j’ai dit plus haut et pour ma santé je ne reviendrais pour rien au monde en arrière. Alors si respect rime avec vivacité est bien c’est parfait…
      Amicalement
      Joëlle

  28. Bonjour !
    Je pense de plus en plus à me diriger vers une alimentation végétarienne, mais j’ai peur de manquer d’idées pour cuisiner à long terme et d’avoir des carences. Je suis donc en train de faire des recherches et suis tombée sur votre site internet qui me conforte dans mon idée de changement.

    N’avez-vous jamais eu de carences ?

    Comment faites-vous pour varier vos plats et ne jamais être en manque d’inspiration ?

    Est-ce que les légumineuses peuvent être congelées une fois cuites ? Congelez-vous vos préparations ?

    Me conseillez-vous d’y aller progressivement dans le changement ou en une fois ?

    Avez-vous des conseils à me prodiguer ?

    D’avance, merci de vos réponses.

    Bonne continuation !

    CANDICE

  29. Bonsoir,je suis agriculteur,éleveur d’un petit troupeau de brebis laitières qui ne mangent que de l’herbe et du foin et aucun aliment industriel… Moi,petit mangeur de viande,j’ai décidé de changer mon régime et de passer végétarien ! Je viens de passer une semaine avec ma famille: de la viande midi et soir ! STOP ! C’était les repas de trop pour moi…A plus tard,je reviendrai !

  30. Pingback: Comment revoir ses priorités? | Le Palais Savant

Laisser un commentaire